PARTAGER

Alioune Badara Cissé a refusé hier de réciter son alphabet. Le médiateur de la République, habitué à de fortes déclarations sur l’affaire Khalifa Sall, a refusé de commenter la dernière sortie du Président Macky Sall sur cette dite affaire dans les ondes de Rfi disant qu’il accorderait une grâce à Khalifa Sall, le jour où il en aurait «la volonté et le désir». Il déclare : «Je n’ai pas écouté cette interview, je ne peux pas en parler.» A la question de savoir s’il a déjà fait une médiation pour sortir Khalifa Sall de prison, en sa qualité de Médiateur, le patron de la médiature fait planer le doute : «Je ne vais pas répondre à cette question.»
Pourtant il avait déclaré au micro de Dakaractu le 5 juin dernier, après la prière de la fête de Korité, qu’il «avait pris des dispositions pour faire libérer Khalifa Sall». Le médiateur de la République s’est, en outre, beaucoup épanché, en marge de la cérémonie d’installation de son correspondant à Thiès, sur le rôle qui lui est assigné. Il a surtout attiré l’attention sur le fait que le Médiateur est nommé par le président de la République et ce dernier ne peut le révoquer. «Il est protégé à tel point que dans l’entendement de l’autre il est patron de celui qui le nomme.» Pour dire que «le médiateur est protégé mais pas au-dessus de la loi».

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here