PARTAGER

L’audience en appel de l’affaire de la Caisse d’avance ouverte ce lundi 9 juillet 2018 a été suspendue sans préciser le temps. Le juge Demba Kandja veut s’entretenir avec les avocats pour mettre de l’ordre. «Si le barreau respecte les règles ce n’est pas des têtes de turcs qu’il doit nous envoyer» a –t-il déclaré. Cette intervention a été faite après la prise de parole de Me Ousseynou Fall. Il a répété d’une manière très agressive ce que ses collègues ont dit tout calmement.

Sur les débats, les avocats de la défense ont demandé un renvoi par Me Demba Ciré Bathily. Il vient de compléter une lettre que Me Doudou Ndoye avait adressée au Tribanal soulignant une «irrégularité notée sur la procédure». En effet, Me Ndoye estime que le Tribunal n’a pas observé son appel sur le jugement du 2 février 2018 qui vidait certaines exceptions soulevées en première instance. Il s’étonne d’être convoqué pour l’appel sur la décision du 30 mars et non pour celui du 2 février. Les autres avocats de la défense défilent à la barre pour apporter des précisions techniques.

Il faut noter que le dossier a connu de nouvelles constitutions. Francis Szpiner et Ousmane Sèye rejoignent les avocats de l’Etat. Pour Khalifa Sall, Mes Alain Jakubowicz Moussa Konaté ont notifié leur constitution. Du côté du ministère public, c’est le procureur général Lansana Diaby qui siège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here