PARTAGER

Les personnes citées dans le scandale opposant la Lonase et Trust bookerage group sont connues ainsi que leurs adresses. Mais, les autorités judiciaires butent sur une réalité : comment les entendre ou les extrader pour qu’elles soient entendues dans cette affaire de gros sous ? Car, il n’existe pas d’accord d’extradition ou d’entraide judiciaire entre le Liban et le Sénégal. En revanche, il est connu que Salah Mahdani et Rami Hammoud ont été identifiés comme les cerveaux d’un système mafieux mis en place Tbg, qui est une société fictive, qui pompait les recettes de la Société nationale de la loterie en toute impunité. Ce dossier rappelle le précédent Karim Bourgi, frère de Bibo, qui avait échappé à une inculpation de la Chambre d’instruction de la Crei dans le cadre de la traque des biens mal acquis, après s’être enfui au Liban.
Aujourd’hui, le Parquet est en train de finaliser le dossier pour tirer cette affaire au clair grâce à la perspicacité des enquêteurs et la détermination de la direction de la Lonase, qui ont dévoilé la supercherie. Laquelle lui a coûté 1,5 milliard F Cfa. Enorme !
Il faut savoir qu’Editec, opérateur-investisseur dans les loteries du monde, la Lonase et Tbg avaient signé un contrat en 2009 pour une durée de 7 ans avant que le contrat ne soit rompu en 2013. Et la Lonase devait payer un taux de 4,5% sur son chiffre d’affaires. En apparence, la Lonase et Editec se sont tapé un partenaire opaque de droit libanais dont le représentait au Sénégal utilisait aussi une fausse identité en se faisant appeler Rami Mahmoud au lieu de Ramzi Hammoud, qui est libano-sénégalais. Dès l’éclatement de l’affaire, celui qui est considéré comme le cerveau de cette affaire, a fui pour se réfugier à Beyrouth aux côtés de son boss en coulant des jours heureux comme si de rien n’était.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here