PARTAGER

A Johannesburg pour les besoins de la seconde édition du Nba Africa Game, Gorgui Sy Dieng est revenu sur son premier séjour en terre sud-africaine en 2009 comme sélectionné pour le Basketball Without Borders.

(Envoyé spécial à Johannesburg) – Gorgui Sy Dieng fait partie des joueurs sélectionnés au sein de «Team Africa», pour la seconde édition du Nba Africa Game, prévue ce samedi à Johannesburg, en Afrique du Sud, face au reste du monde «Team World». L’international sénégalais a confié s’être rappelé de beaucoup de souvenirs lors de son premier séjour en Afrique du Sud, en 2009. Sélectionné pour le Basketball Without Borders, le pivot des Lions, alors pensionnaire de Seed Academy à Thiès, sera désigné finalement Mvp de l’édition, aux côtés de plusieurs jeunes africains. «C’est beaucoup d’émotion quand je reviens en Afrique du Sud. La première fois que je suis venu, j’étais comme les gamins qui sont là. J’avais comme ambition de devenir un grand basketteur. Mon rêve était de réussir dans le basket et j’essayais d’appliquer tout ce qu’on me disait. C’était quelque chose de magique de pouvoir être là au milieu de stars du basket mondial», se souvient l’international sénégalais qui a pu réaliser son rêve de rejoindre la Nba en signant chez les Wolves de Minnesota, après un passage à l’université de Louisville.
Sélectionné une seconde fois, après la première édition, ici même à Johannesburg, le pivot sénégalais mesure à sa juste valeur, le chemin parcouru. D’ailleurs, il confie avoir parlé de son histoire aux jeunes africains sélectionnés pour la présente édition. Il s’agit de 80 jeunes, âgés de 17 ans et moins, issus de 26 pays africains.
Le Sénégal sera représenté par 18 jeunes dont 15 garçons et 3 filles. «Je leur ai parlé de mon histoire pour qu’ils comprennent que tout cela est possible, mais qu’il faudra travailler dur pour y arriver. Je crois que le message est bien perçu. La jeunesse africaine a besoin de ce genre de rendez-vous pour aller de l’avant. Nous sommes des exemples, à nous de leur inculquer les bonnes valeurs pour qu’ils puissent demain être à notre place», note le natif de Kébémer.
Un message qui a été souvent repris lors de la cérémonie de lancement officiel de la 15e édition du camp Basketball Without Borders, dans la matinée d’hier, en présence des campeurs. Une cérémonie, qui a eu comme cadre l’American International School of Johannesburg, dans la banlieue de la capitale sud-africaine et sous les yeux de nombreuses autorités locales, dont le président de Nba Afrique, Amadou Gallo Fall, l’adjointe au maire de Johanesbourg, Sharron Petz, le président de la Fédération sud-africaine de basket, mais aussi d’autres responsables de la Nba dont Brooks Meek vice-président de la Nba en charge des opérations, mais aussi de l’ancienne internationale sénégalaise, Astou Ndiaye.
A l’issue de la manifestation, les différents campeurs ont pu bénéficier de séances de Clinics au sein de l’Institut sous la houlette d’imminents coaches de la Nba. A noter que «l’équipe du reste du monde» aura comme capitaine l’Allemand Dirk Nowitzski, tandis que pour l’Afrique, le brassard a été confiée à Luol Deng du Soudan. Les derniers arrivants étaient attendus dans la soirée d’hier. C’est le cas du Camerounais, Luc Mba Moute.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here