PARTAGER

Crise dans la famille olympique en Afrique du Sud. Mercredi, le Comité qlympique et sportif annonce la suspension de son président, Barry Hendricks.
On soupçonne ce dernier, intérimaire, d’empêcher illégalement Ntambi Ravele, un candidat, de postuler pour la présidence de l’institution. Et le temps de l’enquête il est mis en congés. C’est Aleck Skhosana, président de la Fédération d’athlétisme, qui le remplace.
Mais Hendricks contre-attaque. Dans une sortie, il demande la dissolution de tout le Comité exécutif olympique. Il indique notamment que le Conseil d’administration manquait à ses devoirs alors que l’organisation était au bord de «l’effondrement financier».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here