PARTAGER

«Il n’y a pas de pression mais plutôt de la sérénité.» Ces propos de Aliou Cissé viennent confirmer la bonne ambiance qui règne au sein de la Tanière. Normal, le sélectionneur peut en effet se frotter les mains car ayant sous la main un groupe au complet et aussi avec zéro bobo (touchons du bois).
Les deux joueurs, à savoir Kara Mbodji et Opa Nguette, qui souffraient de maux de ventre et d’angine, se sont bien remis ; même si le défenseur d’Anderlecht ne sera pas de la partie à l’aller pour cause de suspension. Et si on y ajoute le «retour-miracle» de Sadio Mané, que d’aucuns avaient zappé de la double confrontation contre l’Afrique du Sud, on peut vraiment dire que Aliou Cissé n’a pas à se plaindre. Même si l’ancien capitaine des Lions tient à écarter toute euphorie. «Les joueurs sont quand même assez sereins. Dans ce groupe, il y en a qui sont là depuis un certain bout de temps. Ils sont expérimentés. Ils ont l’habitude de ce genre de match. Ils savent qu’ils ont fait un bon résultat contre le Cap-Vert mais ils savent aussi que rien n’est encore joué. Il y a de la confiance mais il n’y a pas d’euphorie. Ce sont des professionnels qui ont à cœur d’aller à la prochaine Coupe du monde. Cela passe par Polokwane et Dakar», a-t-il déclaré.
Reste maintenant à mettre en place la meilleure stratégie à même de pousser les Lions à revenir de Polokwane avec un résultat positif signe d’une éventuelle qualification au Mondial. Nous insistons effectivement sur la stratégie car au niveau du choix des hommes, on ne devrait pas s’attendre à beaucoup de surprises. Les habitués du onze de départ étant tous présents.
Le vrai débat tourne comme d’habitude autour de l’animation du jeu qui manque souvent de fluidité. Mais avec un jeu groupé et une bonne gestion du ballon, les Lions peuvent bien passer l’obstacle des Bafana Bafana.
Il est vrai qu’en face on aura une équipe sud-africaine, qui bien que loin de la qualification, va jouer son baroud d’honneur. Surtout par rapport à la nature de ce match à rejouer et qui n’a pas fait bonne presse du côté de l’Afrique du Sud.
Justement c’est sur cette envie de revanche, sur ce règlement de comptes que les Lions doivent s’appuyer pour tuer le match, pour tuer tout suspense sur la dernière route qui mène à «Russie 2018». Et sur le papier, Sadio Mané et Cie en ont vraiment les moyens.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here