PARTAGER

Au sortir de sa rencontre avec le ministre des Sports hier à Saly, le président de Fiba-Afrique s’est dit rassuré de voir le Sénégal accepter de co-organiser l’Afrobasket masculin 2017 avec la Tunisie.

Président, après votre rencontre avec le ministre des Sports Matar Ba, peut-on affirmer que le Sénégal va co-organiser l’Afrobasket masculin 2017 avec la Tunisie ?
Ce que je peux vous dire est que cette décision revient à la partie sénégalaise. Nous sommes venus ici à Dakar avec un bon esprit. Nous avons été bien accueillis. Permettez-moi de remercier les autorités sénégalaises, en la personne du ministre des Sports avec son staff. L’entretien s’est très bien passé. Nous sommes en phase avec le ministre des Sports. C’est ce que je peux vous dire à ce stade des discussions. S’il y a quelque chose à ajouter, c’est de vous dire que nous sommes très heureux de venir ici jouer l’Afrobasket. C’est une volonté de Fiba-Afrique, de la famille et du basketball africain. C’est une bonne chose.
On anticipe sur ce que le Mondial veut faire à partir de 2023, puisque ce sera obligatoirement une Coupe du monde couplée. Quand je suis venu ici en avril 2015, je vous avais dit que le Sénégal est un pays de basket. C’est une réalité. Venir ici à la veille du Dakar Arena, c’est à saluer. On fera tout avec Me Babacar Ndiaye, un président crédible, pour que tout soit mis en œuvre pour que le gouvernement sénégalais accorde sa bénédiction à cette compétition et qu’on puisse venir ici avec les huit équipes en septembre.

Avant d’avoir la bénédiction du Sénégal, on parle de la réfection du stadium Marius Ndiaye. Quelle est la position de la Fiba-Afrique sur la question ?
Si on a accepté de venir au Sénégal, c’est parce qu’on connaît Marius Ndiaye. Donc, c’est en connaissance de cause. Mais sur ce point-là, je laisse la partie sénégalaise vous dire ce qu’il y a lieu de faire. C’est une bonne chose pour la communication. Nous sommes une famille. Il n’y a pas de frontière entre la Fédération sénégalaise et Fiba-Afrique.
Je ne suis pas venu pour débloquer la situation, car je sais que vous avez un ministre des Sports qui a une bonne vision et qui est un bon soutien du basketball. Et je le dis sous le couvert du président de la Fédération sénégalaise de basketball. Tout porte donc à croire que le Sénégal va soutenir cette candidature. Si on a décidé de retenir le Sénégal, c’est que ce sera à Marius Ndiaye et pas ailleurs.

Si vous n’êtes pas venu pour débloquer la situation, quelle est donc la nature exacte de votre visite ?
Ma visite est tout à fait normale. C’est normal, si on pense jouer un Afrobasket dans un pays, de venir rencontrer les autorités. C’est une question de respect et de culture. Chez nous, le contact physique peut témoigner tout le respect qu’on porte à la partie sénégalaise.

Y a-t-il un deadline adressé à la partie sénégalaise pour se décider ?   
Nous, on a fait ce qu’on devait faire, la balle est dans le camp du Sénégal. Le tirage au sort aura lieu le 16 juillet à l’île Maurice.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here