PARTAGER

Les Sénégalaises inconsolables, malgré la prime de 10 millions promise

Comme en 2017 à Bamako, le Nigeria a brisé le rêve du Sénégal de remporter le titre continental. Cette fois-ci, c’est à Dakar que les championnes en titre ont réalisé leur exploit en s’offrant le doublé, après leur victoire (60-55).

L’espoir était mince. Face à l’armada nigériane, les chances de décrocher le titre continental à domicile étaient infimes. A domicile, le rêve était permis, seulement la marche était trop haute pour les vice-championnes d’Afrique. Elles ont tout essayé. Malgré une entame difficile, Astou Traoré et ses copines ont tenté de secouer les Nigérianes.
Tout était pourtant réuni pour que le rêve puisse se réaliser. Décrocher le titre continental à domicile, devant leur public. Comme disait l’autre, remporter le trophée dans ce magnifique temple du basket sénégalais aurait été une belle récompense pour les efforts consentis par les autorités.
Menées d’entrée de 8 points, les Lionnes ont eu du mal à imposer leur rythme au champion en titre. Même si elles parviendront par moments à bousculer les Nigérianes. Ce sera le cas dans le troisième quart temps. Malheureusement, avec les nombreuses pertes de balle, l’Equipe sénégalaise n’a jamais pu prendre l’avantage à la fin des quarts temps (10-14, 24-32 et 37-48). Le sursaut d’orgueil en fin de match pour mener d’un point (49-48 à 6.24) n’aura pas suffi. Absentes sur les rebonds offensifs (9 contre 13), les Lionnes offrent finalement l’opportunité aux Ladies Tigers de réaliser le doublé en s’imposant de 5 points (55-60). L’une des meilleures équipes de la compétition, qui a impressionné de par son jeu, mais aussi par l’impact physique qu’elle imposait à ses adversaires. Un adversaire qui sera difficile à battre dans les prochaines années.

Le non-match de Yacine Diop
Le fait marquant du match aura certainement la prestation de Yacine Diop. L’une des meilleures joueuses sénégalaises depuis le début de la compétition, est complétement passée à côté de sa finale. Pas un seul panier inscrit pendant 10.10 mn (0/2 à 2 et 2 pts) de temps de jeu. Le pire aura été les pertes de balles. Surtout le dernier en toute fin de match qui offrira la possibilité au Nigeria de creuser à l’écart.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here