PARTAGER

Pour la seconde phase de préparation des Lionnes en direction de l’Afrobasket prévu du 18 au 27 août prochain à Bamako, le sélectionneur national a finalement réduit son groupe de 22 à 16 présélectionnées. Parmi les recalées figure la pensionnaire de la Wnba, Maïmouna Diarra. Attendue depuis le début de la préparation entamée il y a trois semaines, l’ancienne pivot de l’Asc Ville de Dakar ne sera finalement pas du voyage pour Bamako. Même si, du côté du staff technique, cela ne semble nullement être une surprise si on sait que c’est souvent très compliqué de disposer d’une joueuse de la Wnba lors des championnats d’Afrique.
En plus de Maïmouna Diarra, le sélectionneur s’est également passé des services de Ndèye Fall, Diary Diouf, Tenning Sabelle Diatta, Ndèye Amy Syll et Aïda Fall. Cette dernière, qui évolue en France, n’a pas effectué le déplacement sur Dakar pour raisons médicales. Les quatre autres ont été libérées dans la soirée du lundi.

En attendant Astou Traoré et Mame Marie Sy
Par contre, Coach Tapha n’a pas hésité à maintenir dans le groupe, les deux autres cadres absentes depuis le début du regroupement. Il s’agit de Astou Traoré et de Mame Marie Sy. Disposant de l’entière confiance du coach, les deux championnes d’Afrique devraient prendre part à la seconde phase de la préparation à Paris. Entamée hier au stadium Marius Ndiaye, elle va se poursuivre en France, à l’Inseps, à partir de demain, comme prévu dans le programme initial.
Si l’incertitude a occupé ces derniers temps, la quiétude du staff et de la Direction technique nationale, ces derniers semblent se réjouir du dénouement. Pendant une quinzaine de jours, les championnes d’Afrique pourront livrer des matchs amicaux et profiter des meilleures installations de l’Inseps de Paris. Le retour sur Dakar est prévu début août, avec les 12 joueurs devant prendre part à la phase finale de la compétition.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here