PARTAGER

Le prochain Afrobasket masculin ne verra pas la participation de bon nombre de joueurs africains. Si du côté du Sénégal le pivot des Wolves de Minnesota a déjà confirmé sa disponibilité, pour d’autres la période ne semble nullement propice à leur libération.
C’est le cas de l’international tunisien de Dallas, Salah Mejri, Mvp de l’Afrobasket 2011. «Je ne sais pas encore si je vais jouer. Je ne suis plus libre comme avant. Je joue en Nba et ce n’est pas facile de se libérer. Je ne sais pas si d’autres joueurs de la Nba auront la possibilité, mais moi je ne pense pas que je serai là», a confié l’international tunisien à la veille de seconde édition du Nba Africa game. En plus de grosses responsabilités au sein de l’équipe de Dallas où il a besoin de s’imposer, le pivot tunisien regrette le changement de date de la compétition, initialement prévue ce mois d’août. «C’est une période difficile pour tous les joueurs de la Nba. Je crois que même les jeunes qui sont à l’Université auront du mal à se déplacer. Il y a beaucoup d’événements d’avant-saison qui se passent», dit-il. Salah Mejri pense cependant que la sélection tunisienne reste un des favoris de cette compétition.
Saluant la co-organisation de l’Afrobasket entre la Tunisie et le Sénégal, le pivot de Dallas estime que c’est une belle initiative. «On a vu cela dans plusieurs pays, surtout en Europe. C’est quelque chose de nouveau pour nous. C’est la première fois qu’il y a une co-organisation en Afrique. Ce sera une bonne chose pour les supporters qui verront leurs joueurs jouer à domicile. On aura au moins deux pays qui auront cette chance», se félicite-t-il. Concernant l’objectif de la Tunisie, le pivot de Dallas n’y va pas par quatre chemins : «Quand on joue, c’est pour gagner. On a la chance de jouer une deuxième fois à la maison, donc il faudra cette fois gagner.»
Logé à la même enseigne, le Camerounais Luc Mbah A Moute ne devrait pas, lui aussi, être présent. «Je n’ai pas encore pris ma décision, mais je ne suis pas sûr. Je suis en train de changer de club. Ensuite, ils ont repoussé la date de l’Afrobasket. Les délais sont assez courts», déplore l’ancien joueur des Clippers qui devrait rejoindre les Rockets de Houston.
Parlant des favoris, l’international camerounais cite le Sénégal «parce qu’ils ont pu réunir la majorité de leurs joueurs. Ils ont de bons joueurs avec Gorgui, Malèye…» A côté du Sénégal, il pense que l’Angola pourrait également réaliser de bonnes performances.

ECHOS… ECHOS… ECHOS…

Thierry Henry et Akon parmi les invités
L’ancien footballeur Thierry Henry est en Afrique du Sud pour suivre la Nba Africa game. Accroché, l’ex-international français déclare : «Je me rappelle le premier match en 2015, j’aurais voulu être là. Donc quand on m’a demandé de venir, j’ai tout de suite dit oui. Le continent a aussi beaucoup donné à la Nba avec de grandes stars. C’est important pour la Nba de se souvenir de l’Afrique. J’aime le basket. C’est une passion. A chaque fois que j’en ai l’occasion, j’en profite. Je dirais que c’est ma deuxième passion. Ce n’est pas la première fois que je viens en Afrique du Sud. J’ai toujours été bien reçu. La population est extraordinaire et agréable. Je m’attends à un bon match, on va passer de bons moments. Même si je suis avec Team world, ce serait bien que Team Africa gagne.» A noter que l’artiste planétaire qui vit aux Etats-Unis, le Sénégalais Akon, est aussi à Johannesburg. Selon certaines sources proches du chanteur, il devrait se produire lors du match de gala de ce samedi. D’ailleurs, Akon était présent lors de la Nba Africa festival qui a réuni dans la soirée du jeudi des stars sud-africaines et de nombreux jeunes.
Plus de 200 journalistes accrédités pour la Nba Africa game
Ce sont plus de 200 journalistes qui sont accrédités pour la seconde édition du gala de Nba Africa game. Un événement mondial très attendu par les populations de Johannesburg qui se souviennent encore des bons moments vécus lors de la première édition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here