PARTAGER

L’internationale sénégalaise, Lycka Sy, a été exclue par le sélectionneur national, Mous­tapha Gaye, de la Ta­nière. Présélec­tionnée pour le tournoi international en Chine qui entre dans le cadre de la préparation de l’Afrobasket 2017, la joueuse n’a pas rejoint le groupe. Et les explications fournies ne semblent pas convaincre le sélectionneur.

L’entraîneur de l’Equipe nationale féminine, Moustapha Gaye, a décidé d’exclure l’internationale sénégalaise, Lycka Sy, de la sélection. Et cela, tant qu’il sera sur le banc des Lionnes. «Tant que je serai le coach de l’équipe, elle ne viendra pas», a juré le sélectionneur qui a débuté lundi la préparation pour l’Afrobasket 2017, prévu en septembre prochain au Mali. Visiblement très choqué par l’absence de la joueuse qui fait partie de la liste 16 joueuses retenues pour le tournoi international de Chine (du 1er au 8 mai), le technicien sénégalais n’a certainement pas apprécié les «excuses diplomatiques» fournies par l’intéressée. «Des fois, certaines n’aiment pas les longs déplacements. Elles préfèrent donc zapper ces voyages en évoquant des excuses qui ne tiennent pas la route», dénonce le coach des Lionnes qui avait senti le coup venir. «Elle (Lycka Sy) pourrait ne pas être là. Elle a juste dit qu’elle était en train de négocier sa libération au niveau de son travail, mais si elle n’est pas là demain (hier), on mettra une croix sur elle», avait averti le sélectionneur, au moment d’entamer la préparation. Une exclusion qui priverait ainsi, à la benjamine de la famille Sy, après Anta et Mame Marie, l’occasion d’écrire une page de son histoire avec les Lionnes.

Une relation difficile…
Il faut dire qu’entre Lycka Sy et l’Equipe nationale féminine, cela n’a pas été une belle histoire. Contrairement à ses deux sœurs internationales et dont l’une (Mame Marie Sy) demeure une des pièces maitresses du dispositif tactique du sélectionneur, Moustapha Gaye. Si la grande sœur, Anta Sy (elle rejoue au Duc, après quelques années de break) a pris sa retraite internationale, la seconde a toujours affiché une disponibilité hors normes en sélection.
Pourtant, l’histoire entre Lycka Sy et coach Tapha remonte à des années, avec une sélection lors du Tournoi préolympique en Espagne, en 2008. Puis, une présélection pour les besoins des préparatifs du Championnat du monde féminin 2010. Aux côtés de sa grande sœur, Mame Marie Sy, elle découvre la Tanière. Au moment où l’autre grande sœur venait juste de prendre sa retraite internationale. Le début de ce qui devait être une autre belle aventure entre sœurs, au sein de la Tanière. Avant que l’aventure ne finisse par prendre une autre tournure. Souvent présélectionnée, Lycka Sy est recalée la plupart du temps au profit d’autres joueuses. Pour le tournoi international de Chine, elle aurait pu occuper un rôle de choix au sein d’un groupe constitué en grande partie de joueuses issues du championnat local. En préparation à Marius Ndiaye, les Lionnes devraient quitter Dakar dans les prochaines heures pour la Chine où les championnes d’Afrique en titre vont disputer trois matchs amicaux contre la sélection chinoise.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here