PARTAGER

L’assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de football se tiendra le 27 février au centre technique national de Sidi Moussa. C’est ce qu’a révélé mardi la haute instance fédérale sur son site internet qui précise que cette assemblée se tiendra à 10h, avec plusieurs points à l’ordre du jour. A commencer par le rapport moral de la Faf. Celui-ci sera soumis à l’approbation des membres de l’assemblée générale de la haute instance fédérale, notamment après la dernière participation de l’En en Coupe d’Afrique des nations. Une participation n’ayant pas tenu toutes ses promesses après la précoce élimination au premier tour de l’épreuve. Les membres de l’Ag débattront de ce sujet «brûlant», comme l’a d’ailleurs révélé la Faf, il y a une dizaine de jours. «Le dossier de la dernière Can 2017 sera examiné par le Bureau fédéral de la Faf lors de sa prochaine réunion et sera soumis à la prochaine assemblée générale de la fédération.»
Les membres de l’Ag seront également appelés à voter le bilan financier de l’exercice 2016. Une fois les deux rapports soumis à l’approbation des membres, l’assemblée générale abordera la question du projet de budget 2017, en prévision des prochaines échéances qui attendent les différentes sélections nationales. Lors de la même assemblée ordinaire, il est question aussi de l’élection de la commission électorale, laquelle aura comme mission de recueillir les candidatures, et ce, à l’approche de la tenue de l’assemblée élective pour l’élection du nouveau président de la Faf. D’ailleurs, l’actuel locataire de Dély Ibrahim ne s’est toujours pas prononcé quant à ses réelles intentions de briguer un nouveau mandat à la tête de la Fédération algérienne de football. Sous pression depuis l’élimination des Verts dès le premier tour de la Can 2017, beaucoup de choses ont été dites sur l’avenir de Mohamed Raouraoua qui, faut-il le rappeler, avait mis les points sur les i s’agissant de sa décision de ne pas démissionner d’ici l’Ag élective.

Son départ demandé par le ministre des Sports
«Dans l’intervalle et en tant que président élu respectueux de ses responsabilités et devoirs, je continuerai à assumer mes responsabilités jusqu’à la prochaine assemblée générale élective», soulignait le communiqué de la Faf, publié au lendemain de l’élimination des Verts de la Coupe d’Afrique des nations.
Une élimination qui avait provoqué le courroux du ministre de la Jeunesse et des sports, El-Hadi Ould Ali. Ce dernier ne s’est pas empêché de s’attaquer ouvertement à Raouraoua le priant de «démissionner de son poste après l’humiliante élimination», avait déclaré le Mjs lors d’une conférence de presse animée samedi, et d’ajouter : «Le peuple algérien s’attendait à de meilleurs résultats au vu des moyens qui ont été mis par les pouvoirs publics à la disposition de l’Equipe nationale pour une meilleure préparation à la Can 2017.» «En tant que ministre, je dois présenter le bilan de la participation algérienne au Premier ministre et au président de la République. C’est inadmissible de dire que l’Etat n’a pas mis les moyens nécessaires lors des trois dernières années pour une meilleure prise en charge de la sélection algérienne et du football algérien», avait-il indiqué.
Source : presse algérienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here