PARTAGER

Au moment où le ministère des Sports s’active auprès des Fédérations pour une modification des textes donnant droit de vote aux clubs et non aux Ligues, le président de la Fédé de handball dit ne pas croire à une telle démarche. Une déclaration qui fait polémique.

Dans un entretien au quotidien Stades ce samedi, le président de la Fédération sénégalaise de handball, abordant la polémique sur les nouveaux ou anciens textes en vue de l’Ag élective du 16 janvier, a lâché à nos confrères : «Je ne crois pas à des Fédérations élues par des clubs.» Avant d’ajouter : «On ne va prendre le risque de mettre en place un mode d’élection qui va éclipser les Ligues.» Une déclaration assez surprenante, car en contradiction avec les recommandations du ministère des Sports et la volonté des clubs qui militent en faveur d’une révision des textes dans un sens plus inclusif et démocratique.
Cette sortie a eu l’effet d’une bombe dans le milieu du hand, et particulièrement chez les responsables de club dont certains ont joint Le Quotidien pour réagir.

«Si on suit les propos de Seydou Diouf, il est contre la Charte olympique»
Et c’est Chérif Adramé Thiam de Diamono handball club de Guédiawaye qui dégaine le premier : «Seydou Diouf c’est un homme d’Etat. C’est lui le président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale. La Charte olympique du Sénégal qui prend ses fondamentaux de la Charte olympique internationale a instauré depuis presque 10 ans que toutes les Fédérations sportives du monde doivent être l’émanation des clubs. Donc si on suit ses propos, il est contre la Charte olympique du Sénégal parce que toutes les Fédérations du Sénégal appliquent cette disposition qui donne droit de vote aux clubs plutôt que les présidents de Ligue. On peut citer, entre autres, les Fédérations de football, de basketball et tout dernièrement celle du volley-ball qui vient d’élire son nouveau président. On peut donc dire qu’il est contre l’Etat.»

«Cette déclaration est une insulte aux présidents de club»
Président de l’Asc Médina handball, Ibrahima Pierrot Yatté n’y va pas par quatre chemins : «Cette déclaration est une insulte aux clubs. Mais je ne suis pas surpris. C’est peut-être du fait qu’il n’est pas passé par un club. Et cela confirme qu’il n’a jamais eu de respect pour les clubs. Nous, qui le vivons au quotidien, nous avons fait les écoles de handball, nous avons fait toutes nos classes au handball. Et aujourd’hui nous sommes des dirigeants, nous dirigeons des clubs. Un président qui dit qu’il ne croit pas aux clubs pense qu’il peut avoir la mainmise sur les Ligues. Cette déclaration est un affront que nous ne laisserons pas passer», avertit notre interlocuteur.

«Le ministre des Sports doit prendre ses responsabilités»
Et M. Yatté d’interpeller la tutelle : «Nous demandons donc au ministre des Sports de prendre ses responsabilités. Nous sommes prêts à mener ce combat jusqu’au plus haut niveau parce que c’est un manque de respect.»
Cité par le président Seydou Diouf dans l’entretien avec le quotidien sportif, Abdoulaye Mar, membre du Comité directeur, tient d’abord à apporter des précisions. «Dans sa sortie dans Stades, Seydou Diouf est revenu sur une proposition que j’avais faite en 2018, à savoir organiser l’Ag élective sur les anciens textes. Mais cette proposition il fallait la situer dans son contexte. En fait, elle consistait à sortir la Fédération de cette illégalité liée au fait que son mandat a expiré depuis 2017. Une situation qui a frustré beaucoup de handballeurs et il fallait donc reconstituer notre famille. Malheureusement, certains n’ont rien compris et m’ont jugé comme si j’avais dit une énormité. Et d’ailleurs, comment peut-on aujourd’hui remettre sur la sellette une proposition de décembre 2018 contenue dans un Pv, qui n’a jamais été adoptée et qui n’a donc aucune valeur ?», s’interroge M. Mar, ancien Dtn.

«Il vient de lancer un énorme défi aux clubs»
Selon lui, «c’est grave quand Seydou Diouf dit que si on veut aller en Ag, ce sera sur la base des textes actuels. Et là, il vient de lancer un énorme défi aux clubs. En tout cas, en ce qui me concerne, si l’Ag se tient avec les textes actuels, je retire ma candidature au poste de membre du Comité directeur».
Le Quotidien a appris que le président de la Fédération a convoqué les clubs de Dakar ce lundi à 17h, au stade Iba Mar Diop. Mais avec la polémique née suite à cette déclaration du patron du hand sénégalais, cette réunion risque d’enregistrer une ambiance très particulière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here