PARTAGER

C’est toujours le Covid-19 qui accélère toutes les cadences. Si le débat sur le relèvement de l’âge de la retraite des médecins, pharmaciens et autres, à 65 ans, s’était déjà posé, c’est bien le contexte actuel de la crise sanitaire qui vaut le passage de ce projet de loi en Commission des lois dès aujourd’hui.

C’est une kyrielle de projets de loi qui passent aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Parmi lesquels le Projet de loi complétant l’article 12 de la Loi n°81-52 du 10 juillet 1981 portant Code des pensions civiles et militaires de retraites modifiée. Si la loi est adoptée, la limite d’âge d’admission à la retraite des médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et docteurs vétérinaires sera de 65 ans et non de 60 ans. Le gouvernement expose ainsi ses motifs : «Concernant les médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et docteurs vétérinaires, vu la durée de leurs études, ils entrent tardivement dans la Fonction publique, et ne justifient pas, souvent, suffisamment de temps de carrière leur permettant de bénéficier d’une pension d’ancienneté. En outre, l’approche intégrative ‘’One Health’’ (Un monde, un santé) préconisée par l’Organisation mondiale de la Santé (…) place les docteurs vétérinaires au cœur de la stratégie de lutte contre les zoonoses (maladies susceptibles de se transmettre de l’animal à l’homme et inversement). Par ailleurs, au Sénégal, le nombre de médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, et docteurs vétérinaires, est en dessous des normes de l’Oms.»
De même, un autre projet de loi portant modification de l’article L69 de la Loi n°97-17 du 1er décembre 1997 portant Code du travail sera présenté à l’Assemble nationale. Cet article sera ainsi libellé : «Tous les travailleurs, y compris les journaliers, ont droit à la retraite. L’âge de la retraite est celui fixé par le régime national d’affiliation en vigueur au Sénégal. Les relations de travail peuvent néanmoins se poursuivre, d’accord parties ou pour certains emplois ou professions déterminés par décret après avis du Conseil consultatif national du Travail et de la sécurité sociale, pendant une période ne pouvant excéder l’âge de 65 ans du travailleur.» Reste à savoir qui vise-t-on dans cette loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here