PARTAGER

La dernière réforme constitutionnelle a plafonné l’âge du président la République à 75 ans. Si le Président Macky Sall remplit les critères, il n’en sera pas de même pour son successeur en cas vacance du pouvoir, d’après Abdourahmane Diouf. Selon le porte-parole de Rewmi, Moustapha Niasse, en tant que président de l’Assem­blée nationale et qui serait appelé à assurer l’intérim, cons­titue sous ce rapport «une incongruité constitutionnelle». Il justifie : «Mous­tapha Niasse n’a pas un âge compatible avec la Cons­titution du Sénégal. Il a plus de 75 ans (78 officiellement). Est-ce qu’on a fait un référendum constitutionnel pour se retrouver dans un cas de figure d’un président de la République qui ne remplit pas les conditions constitutionnelles ?» En attendant, il invite les juristes à «réfléchir» sur le cas Niasse.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here