PARTAGER

Après avoir pensé à inscrire l’insertion de ses agents dans le domaine de la sûreté aéroportuaire avec l’ouverture programmée de l’Aibd, l’Agence de sécurité de proximité (Asp) tourne désormais son regard en direction de la protection des sites pétroliers et gaziers.

4 années après avoir vu apparaître les premiers Agents de sécurité de proximité (Asp) sur la voie publique, leur insertion dans le cadre des axes 2 et 3 du Plan Sénégal émergent (Pse), à savoir le volet paix et sécurité, s’impose. Pour 10 mille de ses agents, le directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), Papa Khaly Niang, assure qu’ils pourront bénéficier d’une formation en matière de protection de sites pétroliers et gaziers. Cette initiative a été précédée il y un mois d’une formation en sûreté à l’issue de laquelle 66 Asp ont obtenu une certification de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) dans la perspective de l’ouverture de l’Aéoroport international Blaise Diagne (Aibd). Dans cette nouvelle perspective que constitue l’exploitation pétrolière et gazière offshore, Papa Khaly Niang soutient que «ces offres de formation pourront aussi concerner les métiers sur la sécurité nautique et aquatique suite à une enquête qui a abouti à l’élaboration des diagnostiques locaux de sécurité». Ces formations se feront de concert et en collaboration avec la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, la Fédération sénégalaise de natation et sauvetage (Fsns) et bien sûr l’Office national de la formation professionnelle (Onfp). Son directeur, Sanoussi Diakité, assure de la mise à disposition d’une formation adaptée à l’issue de laquelle l’Onfp élaborera «des titres professionnels pour les différents agents en fin de formation».
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here