PARTAGER

Dans un communiqué, l’Asso­ciation nationale des chroniqueurs judiciaires (Ancj) a condamné «fermement l’agression barbare de Mamadou Sakiné, journaliste au journal Le Quotidien, perpétrée par un gendarme en faction au Palais de justice. Alors que le reporter ne faisait que son travail». Selon elle, c’est une «attitude détestable à laquelle les gendarmes commencent à nous habituer». Par conséquent, l’Ancj leur rappelle «simplement que les journalistes sont envoyés en mission au Palais de justice, tout comme le sont les gendarmes d’ail­leurs». Au final, les chroniqueurs judiciaires estiment que le «Haut commandement est saisi pour que de telles pratiques d’un autre âge cessent. Enfin, l’Ancj compte accompagner le confrère pour toute action judiciaire qu’il voudra donner à cette affaire aux relents d’abus de pouvoir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here