PARTAGER

La presse ne digère pas l’agression policière contre la camerawoman de Dakaractu. La Coordination des associations de la presse (Cap) a décidé de déposer sur la table du ministre de l’Intérieur, une lettre de protestation. Cette action rejoint la conférence de presse de l’Association des cameramen du Sénégal, qui s’est réunie dans les locaux de Dakaractu. Au sortir de la rencontre, Djiby Diallo, le chargé de la communication, a interpellé les ministres de l’Intérieur et de la Communication. «Ces hommes qui sont censés nous protéger, nous brutalisent. Je me dis que la situation est alarmante. Nous interpellons le ministre de la Communication, Abdoulaye Diop, et son homologue de l’Intérieur, le ministre Aly Ngouille Ndiaye, qui est le responsable en  chef de la police. C’est toute une corporation qui est agressée. Nous allons déposer une plainte. Nous allons dans les jours à venir, déposer une autorisation soit de sit-in soit de marche pour manifester notre colère contre ces bavures», informe Djiby Diallo.
Dans ce combat, la presse a reçu le soutien du Forum du justiciable. Dans un communiqué de presse, l’organisation, dirigée par Babacar Ba, interpelle directement, le Directeur général de la Police nationale sur «ces pratiques devenues récurrentes qui n’honorent pas la Police nationale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here