PARTAGER

La campagne agricole se prépare dans la région de Diourbel. Un Comité régional de développement (Crd) a été consacré au lancement de la campagne agricole 2017-2018. Cette année, Diourbel va recevoir 4 823,5 tonnes de semences d’arachide.

Pour cette campagne, Pierre Diouf, directeur régional du Développement rural de Diour­bel, a informé que la région va recevoir 4 823,5 tonnes de semences d’arachide. Une hausse par rapport à l’année passée où le poids était de 4 200 tonnes.  Pour le moment, 2 840 tonnes d’arachide ont été reçues depuis le 1er juin.  Le département de Mbacké a déjà reçu 84% de son quota et la mise en place est toujours en cours. Pour le maïs, la région va recevoir 30 tonnes contre zéro tonnes l’année passée. Cette année, un stock de 2 tonnes de riz a été alloué à la région contre 8 tonnes l’an passé. D’ailleurs, sur les 8 tonnes de l’année dernière, les 6 n’avaient  rien produit à cause des aléas climatiques.
S’agissant de l’engrais, Pierre Diouf a informé l’assistance de la mise en place de «1 900 tonnes d’engrais destinés à l’arachide, de 1 000 tonnes d’engrais pour le maïs et le sorgho et de 670 tonnes d’Urée. Les quotas sont notifiés aux opérateurs pour fournir les différentes commissions de la région».
L’année dernière, rappelle Djiby Sène, représentant du Conseil départemental de la jeunesse, «la qualité des graines remises à Dankh Sène n’était pas bonne. D’ailleurs, elles ont été retournées à l’opérateur chargé de distribuer des semences dans cette collectivité locale». Dankh Sène n’était pas la seule commune concernée par cette mauvaise qualité de graines. Ngohé avait aussi reçu son quota de graines de mauvaise qualité. C’est grâce à la vigilance du comité départemental qu’on a pu détecter la mauvaise qualité de ces semences avant de les renvoyer à son propriétaire, à savoir l’opérateur qui a été agréé par l’Etat et qui les a fournies. On va  y veiller et faire de sorte que les agriculteurs soient dotés de semences de qualité. Il n’y aura plus de réunions bimensuelles. L’option, c’est de réunir une fois par mois le comité régional, indique Mbaye Dione, adjoint au gouverneur chargé du développement. Pour lui, il s’agit d’une innovation cette année. En effet, cette instance permettra de faire le point, mais aussi de soulever les difficultés que les acteurs rencontrent sur le terrain.
Pour cette campagne, la Sonacos n’entend pas être en reste dans la distribution des semences. D’ailleurs, au cours de cette réunion qui a eu lieu le mercredi passé, le directeur de l’usine de Diourbel a fait part de l’ambition  de son entreprise qui consiste à «remettre des semences à ceux-là qui pourraient mettre à la disposition de la Sonacos 31 mille ha de terres cultivables». Lors de la dernière campagne de commercialisation, la Sonacos a collecté 22 mille 642,947 tonnes et le Cait, 28 tonnes d’arachide.
A noté qu’au cours du Crd, Khadim Sèye, secrétaire général du Conseil régional de la jeunesse de Diourbel, a souhaité la création de nouveaux producteurs avec les jeunes, afin d’en faire de grands producteurs.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here