PARTAGER

La Can, la compétition africaine n’a pas encore fini d’alimenter les débats. Celle de 2021 encore plus. Si le Cameroun dépossédé de 2019 a accepté d’abriter celle de 2021, la Côte d’Ivoire ne s’est pas encore prononcée sur le glissement proposé par la Caf. Ahmad Ahmad, le président de la Caf, a réaffirmé n’échanger qu’avec les chefs d’Etat et non les fédérations au sujet de l’organisation de la Can. Celle de 2021 ne déroge pas à la règle du responsable malgache. Dans un entretien accordé à Talents d’Afrique, le président de la Caf a reconnu toutefois attendre une réponse du président de la République de Côte d’Ivoire, au sujet de la proposition de glissement des dates d’organisation des Can attribuées de 2019 à 2023. Alors qu’il affirme que «la Can 2021 au Cameroun sera l’une des plus belles», il a reconnu ne pas avoir encore de réponse du Président ivoirien concernant le passage de 2021 à 2023. «Alassane Ouattara n’a pas encore donné de réponse», a-t-il confié. Calibrée pour accueillir l’événement en 2021, la Côte d’Ivoire suit son planning avec notamment le début des travaux du stade du Poro à Korhogo censé être livré en décembre 2020.
Sport-ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here