PARTAGER

Après 100 jours d’exploitation, le gestionnaire de l’Aéroport international Blaise Diagne, LAS (Limak-Aibd-Summa) a lancé samedi une première enquête sur la satisfaction client. Cela, afin de déterminer non seulement les performances réalisées, mais également les défaillances à corriger.

Le gestionnaire de l’Aéroport international Blaise Diagne s’auto-évalue. Après 100 jours d’exploitation de cette nouvelle plateforme aéroportuaire du Sénégal, LAS (Limak-Aibd-Summa) a décidé de faire un état des lieux des services qu’elle offre à ses clients, notamment aux compagnies aériennes ainsi qu’aux passagers. Cela, en procédant à une enquête sur la satisfaction client. «Dans le cadre de notre démarche qualité, la société LAS a entamé cette semaine une enquête qualité dirigée vers nos clients qui sont les compagnies aériennes et les passagers. Nous allons pouvoir estimer nos performances en matière de qualité de service. Elle va démontrer quels sont nos points forts et ceux à améliorer», a expliqué Yacine Kébé du département qualité de la société.
L’enquête qui va durer 7 jours sera menée par un groupe de 28 étudiants issus de quatre écoles et de l’Université de Thiès. Ils seront ventilés à travers l’aéroport afin de recueillir l’avis des passagers sur la qualité des services, sous la houlette des superviseurs et le chef de service qualité de LAS. Concernant les compagnies, leurs observations devraient être recueillies par voie électronique. «L’analyse des données se fera par le département qualité de la société», précise Mme Kébé. «C’est important pour nous de mesurer la satisfaction des passagers parce que cela nous permettra de connaître nos points faibles et d’améliorer le service global que l’aéroport rend aux compagnies aériennes et aux passagers. Nous allons mesurer de manière plus continue les services, puisque conformément au cahier des charges, nous devons respecter un certain nombre d’indicateurs clés de performance dont la satisfaction du passager entre autres», assure Xavier Mary, directeur général de LAS.
Sur le bilan des 100 jours d’exploitation, le Dg décline : «Nous avons enregistré 378 mille passagers qui sont passés dans nos installations entre le 1er janvier et le 28 février 2018, plus de 4 mille mouvements d’avions. Ce qui est tout à fait conforme à nos prévisions, légèrement au-delà, puisque nous avons une progression de trafic de 6,8% par rapport à l’an dernier à la même période à l’aéroport de Dakar Yoff. Nous avons bénéficié de l’arrivée de nouvelles compagnies depuis l’ouverture. Il s’agit de RwandAir, de Camair-Co, une compagnie aérienne camerounaise. Ces compagnies contribuent à l’augmentation du trafic.»
S’agissant du fret, Xavier Mary affirme que c’est un sujet d’une attention particulière pour eux. «Je ne vous cacherai pas qu’il y a eu des difficultés au début. Nous sommes en train d’améliorer le système, car nous allons arriver dans une saison où la température va s’élever. Il est important pour nous de conserver la chaîne de froid. Les chambres froides ont été améliorées. Des équipements supplémentaires ont été acquis, car les produits importants à l’export pour le Sénégal, c’est des produits frais. Nous sommes en train de travailler d’arrache-pied sur ce sujet.»
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here