PARTAGER

Aïda Mbodj ne participe pas aux manifestations contre la hausse du prix de l’électricité, mais soutient Noo lank. «Je suis députée et j’ai l’espace de l’Assemblée nationale où j’ai dénoncé ces dérives du gouvernement telles que la hausse du prix de l’électricité», a-t-elle dit hier à l’émission «Jury du dimanche» de IRadio. «Les Sénégalais sont stressés, non pas parce qu’on a annoncé la hausse, mais parce qu’on ne s’y était pas préparé. C’est le Président qi nous avait vendu le mix énergétique et c’est lui qui nous avait donné une date pour une baisse», a rappelé la responsable politique de Bambey. La présidente d’And suxxali senegaal s’est également offusquée de l’interdiction de la manifestation de Noo lank à la Place de l’Indépendance. «Son arrêté ne peut pas être au-dessus de la Constitution. On nous parle de l’arrêté Ousmane Ngom. Quand nous étions au pouvoir, ces mêmes dirigeants avaient bravé cet arrêté. Ils nous avaient promis la rupture, une gestion vertueuse, le respect de la Constitution. Un simple arrêté ne peut pas arrêter les manifestations», estime-t-elle. Sur la manifestation qui a valu à Guy Marius Sagna et Cie la prison, Aïda Mbodj dit : «Il faut respecter les symboles de la Répu­bli­que, mais je pense que quelqu’un qui marche librement sans être poursuivi ne peut pas atteindre les grilles du Palais. Il faut voir qui a créé ce cadre de violence pour qu’il y ait ces dérives.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here