PARTAGER

Les partisanes de Khalifa Sall promettent un rassemblement le 28 octobre à la place de la Nation, ex-place de l’Obélisque. Hier, lors d’une manifestation à Grand-Yoff pour la libération du maire de Dakar, Aïssatou Fall, présidente des femmes socialistes du département de Dakar, a dévoilé la stratégie.

La mobilisation pour la libération de Khalifa Ababacar Sall ne faiblit pas. Les camarades du parti qui lui sont favorables et les sympathisants de son combat, comptent mener la lutte jusqu’au bout. Hier, les femmes de la commune de Grand-Yoff se sont rassemblées au foyer des jeunes pour une fois de plus, réclamer la libération de leur leader incarcéré depuis plus de 6 mois. «Nous irons jusqu’à l’épuisement des cartouches. Parce que, quand on se bat, on met en place des stratégies et celle-là, c’est la stratégie des femmes. Nous avons prévu le 28 octobre un grand rassemblement à la place de la Nation. Et le vendredi, nous nous rendrons à la Médina en rouge. Donc, mercredi noir, vendredi rouge, ensuite, nous allons vers un très grand rassemblement avec la Société civile, avec tous ceux qui sont épris de justice pour défendre les libertés», a informé Mme Aminata Diallo, chef de Cabinet du maire de Dakar.
Elles étaient hier habillées en noir et scandaient «Libérez Khalifa !», dans une chaleur suffocante. Dans cette bataille pour la libération du maire de Dakar emprisonné pour une affaire de détournement supposé de la caisse d’avance de sa mairie, les amazones du secrétaire à la Vie politique du Ps ne semblent pas prêtes à baisser les bras. «Si nous portons du noir, c’est pour montrer notre furie, notre colère contre le Président Macky Sall. Nous savons qu’il a peur des femmes», a fait savoir la présidente des femmes socialistes du département de Dakar.
Dans son discours, Aïssatou Fall a tenu à alerter l’opinion. Elle avertit : «Mercredi prochain, on se déplacera à Pikine. Et il y aura beaucoup de surprises par rapport à notre plan d’action. On a parlé de marcher nues, mais je vous dis qu’on va faire pire pour que Macky quitte le pays.» Et d’ajouter : «Macky Sall a kidnappé notre leader, qui est séquestré de manière arbitraire par une justice qu’on peut dire instrumentalisée.»

La «rançon» de Khalifa se constitue
Face à la presse, Aminata Diallo, coordinatrice du mouvement Faal Khalifa Sall, est revenue sur la collecte organisée pour mobiliser la somme de 1,8 milliard de franc Cfa pour l’«achat de la liberté» de leur camarade détenu. «Nous sommes tous mobilisés. Vous avez vu des jeunes dans la salle en train de demander aux gens de cotiser. Le samedi à Grand-Yoff, on va organiser une collecte en direct. Partout au Sénégal, c’est la même chose qui se passe. Aujourd’hui, les mouvements de soutien sont en train de mobiliser la rançon dans les régions, dans les départements. A Dakar, nous continuons à le faire.»
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here