PARTAGER

Le Président Alassane Ouattara n’exclut pas un troisième mandat alors que la bataille pour sa succession a déjà commencé. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, il déclare : « La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là, en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire. La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes».

Pourtant, il avait écarté cette possibilité. Est-ce une stratégie pour arrêter la « guerre » de succession ? L’avenir apportera une réponse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here