PARTAGER

Après plusieurs années d’absence du paysage musical sénégalais, Arame Thioye signe son retour. Elle a présenté hier à la presse son nouveau produit «Sénégal émergent». Un album de 8 titres qui allie sonorités mbalax, style afro, acoustique et dont la sortie officielle est prévue en octobre prochain.

Par Aïssatou LY

A travers Sénégal émergent, l’ambition de Arame Thioye est de reconquérir le public sénégalais qui l’avait délaissée durant ses 5 années passées aux Usa aux côtés de son mari. Composé de 8 titres parmi lesquels My lover, un morceau mbalax qui parle des conflits entre les mariées et leur belle-famille, et également du titre éponyme Sénégal émergent qui, même s’il fait croire à une allégeance à la politique du Président Macky Sall, ne fait pas pour autant de l’album encore moins de son auteur un pro Macky car, selon ses propres mots, elle se veut plus que convaincue que le Pse n’appartient pas à Macky Sall, mais à tous les Sénégalais. «Je ne fais pas de politique», soutient-elle.
Par rapport à sa composition musicale, ce troisième album est selon son auteur un produit où l’on retrouve différents sonorités : mbalax, afro, acoustique, soft et cubain. Pour le chanteur Ouza Sow qui a assisté à la présentation de l’album, c’est justement là que se démarque Arame Thioye : «Elle fait du mbalax. Quand on écoute l’album, il y a tout dedans. Je suis venu apporter mon soutien, supporter la diversité vocale qu’elle apporte», a-t-il dit. Il a poursuivi en affirmant : «Elle chante avec une voix de fausset qui est difficile à allier au mbalax. Et elle réussit à apporter une touche nouvelle dans le mbalax.» Dans un Sénégal où on a l’habitude d’entendre des «registres griotiques», des «a capella griotiques», pour le père de Adiouza, Arame Thioye mérite d’être supportée de s’être ouverte à d’autres genres. Et pour cet album Sénégal émergent, il note que la chanteuse s’est bien améliorée. De retour d’un exil de 5 ans, Arame espère reconquérir son public. Une fois l’album rendu public en octobre prochain, l’artiste compte se lancer dans sa promotion.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here