PARTAGER

«O la la», c’est le titre de l’album que Vieux Ndiaye vient juste de mettre sur le marché. Le chanteur a présenté hier son premier opus, composé de 8 titres. Un mélange de musique traditionnelle et moderne, à travers lequel il veut se faire un nom.

O la la. Le nom de ce single peut paraître anodin, mais il avait eu une certaine notoriété. Et comme ce titre avait un peu cartonné, le chanteur Vieux Ndiaye l’a utilisé pour dénommer son tout premier album O la la. Ce, dans le but de se faire connaître du grand public. Composé de 8 titres, dont 2 seulement sont en musique traditionnelle, les 6 autres en musique moderne, il aborde les thèmes relatifs à l’amour, à la religion etc. «Dans les différents morceaux, il y en a un où j’explique qu’il faut honorer la femme. J’ai aussi comme titre Engager, parce que dans tout ce que l’on fait, si on n’est pas engagé, on n’ira pas au sommet. J’ai chanté également Fatick parce que je suis né et j’ai grandi là-bas, et le Président Macky Sall aussi est un Fatickois etc.», a expliqué Vieux Ndiaye mardi, lors d’une conférence de presse. Revenant sur le titre de son opus, le chanteur a dit tout simplement : «Nous sommes dans un monde de O la la. C’est pourquoi j’ai utilisé le nom. Et comme je l’ai déjà utilisé pour mon single et ça avait plu aux gens, ils l’ont réclamé et j’ai dit pourquoi pas ne pas nommer mon opus ainsi.»
Très tôt attiré par la musique, révèle le journaliste Fadel Lô, il a commencé par écumer les cérémonies familiales à Pikine pour se frayer un chemin et apprendre les arcanes et rudiments de son métier. Très vite, il tape dans l’œil de ses pairs. C’est ainsi, informe davantage M. Lô, qu’il va assurer les chœurs pour le chanteur Yves Niang durant 3 ans. Par la suite, il en fera de même pour la chanteuse Coumba Gawlo Seck avec laquelle il a cheminé durant deux années. Il faut noter également que Vieux Ndiaye a participé au concours Relève bi, organisé en 2000 par Youssou Ndour, où il est arrivé en finale et a obtenu la 2e place. C’est ce qui l’a poussé à se lancer dans une carrière solo. Toutefois, ses débuts n’ont pas été faciles. «Mon père ne voulait pas que je chante. Il voulait que je continue à conduire des camions. Mais comme j’aimais la musique, j’ai tout arrêté et je me suis concentré sur ma carrière», a-t-il affirmé. S’agissant de ses projets, le jeune artiste a annoncé une tournée dans les différentes régions pour promouvoir son tout nouveau produit, mais aussi qu’il compte se produire au Grand Théâtre national durant l’année 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here