PARTAGER

Le Premier ministre israélien a dû quitter précipitamment un rassemblement électoral mercredi 25 décembre. L’alarme s’est déclenchée en plein meeting.

Le meeting de Benyamin Netanyahou a failli tourner court. Au soir du mercredi 25 décembre, le Premier ministre israélien, en pleine campagne pour les primaires de son parti le Likoud – dont les élections se tiennent ce jeudi 26 décembre – a dû être évacué d’un rassemblement électoral à Ashkelon, dans le sud du pays. En cause, une roquette tirée depuis la bande de Gaza et qui visait la région où se trouvait celui que ses supporters surnomment «Bibi».
Sur une vidéo diffusée par la chaîne de télévision publique Kan 11, un agent de sécurité s’approche de Benyamin Netanyahu et l’informe d’une «alerte rouge». Le Premier ministre salue alors l’assemblée, constituée d’une centaine d’électeurs membres du Likoud, avant d’être évacué avec son épouse Sara. Une autre vidéo circulant sur les réseaux sociaux et notamment partagée par Reuters montre le Premier ministre souriant après être revenu sur la scène, sous les applaudissements de ses partisans.
Dans un communiqué, l’Armée israélienne affirme que le projectile «a été intercepté par le système de défense Dôme de fer». Quelques minutes plus tôt, les sirènes retentissaient dans la ville d’Ashkelon qui se situe à 12 kilomètres de la bande de Gaza et où se trouvait Benyamin Netanyahou. Quelques heures après le tir de roquette, l’aviation israélienne a mené des frappes de représailles dans l’enclave palestinienne, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Un incident similaire en septembre
En septembre dernier, le chef du Likoud, alors en campagne électorale pour les élections législatives, avait déjà été évacué d’un meeting dans la ville d’Ashdod, également dans le sud d’Israël, lorsque des sirènes avaient annoncé des tirs de roquette.
Ce jeudi 26 décembre, les membres du Likoud sont appelés à élire leur nouveau chef dans le cadre d’une primaire réclamée par le principal rival du Premier ministre, Gideon Saar, déterminé à ravir la place de Benyamin Netanyahou. Les résultats ne devraient toutefois pas être connus avant vendredi matin.
lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here