PARTAGER

Dès le lendemain de la réélection de Macky Sall, le débat sur sa succession et un éventuel 3ème mandat a été agité. Ils étaient nombreux à se prononcer sur la question au point d’indisposer le chef de l’Etat lui-même. Qui ne voulait plus entendre, en tout cas, ses hommes en parler. Macky Sall est pour le moment dans une stratégie du «ni oui ni non» qui inquiète certains observateurs. Et parmi eux, il y a le Professeur Mamadou Diouf qui dit que, dans un contexte où les «les choses sont compliquées» en Côte d’Ivoire, au Mali, en Guinée, entre autres, «si le Président Macky Sall décide de se présenter pour un 3ème mandat, la région va exploser». Et plus alarmiste, il insiste : «C’est évident et ça va être une explosion terrible.» Invité de l’émission «Objection» de Sud Fm hier, le Professeur d’histoire à Culumbia university, aux Etats-Unis, analyse : «L’idée qu’on ne doit même pas discuter d’un 3ème mandat est une aberration. Et justement, quand on dit que c’est un faux débat, qu’il ne peut pas y avoir de 3ème mandat, effectivement on ouvre le débat sur la succession. C’est ça qui est démocratique.» Dans cette Afrique où «il va falloir construire une culture démocratique», Pr Diouf voit tout de même une «lumière assez extraordinaire» au Cap-Vert et même au Niger où le sortant, Issoufou, a décidé de ne pas se représenter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here