PARTAGER

La pandémie du coronavirus continue d’enregistrer de nouveaux cas au Maroc. Et les footballeurs n’y échappent pas. Jusqu’ici ce sont pas moins de cent footballeurs et footballeuses qui ont été testés positifs au nouveau coronavirus.
Cette barre des 100 footballeurs atteints du coronavirus a été récemment franchie au Ma­roc. Les victimes évoluent en première et deuxième divisions du championnat professionnel (la Botola), mais aussi dans les divisions amateurs. La maladie frappe aussi bien le football masculin que féminin, rapporte le quotidien Al Akhbar du mardi 25 août.
Douze équipes sur les seize que compte la première division ont eu un ou plusieurs joueurs atteints du coronavirus, précise la même source, signe que la maladie progresse dans le milieu du football au Maroc.
L’Ittihad de Tanger est l’équipe la plus touchée par le virus puisque seize de ses joueurs ont été testés positifs. Vient ensuite le Raja de Béni Mellal avec 13 cas positifs. Le Wydad de Casablanca arrive en troisième position avec huit contaminations, suivi de la Renaissance sportive de Berkane avec cinq cas positifs. Tous les autres clubs ont également découvert, peu ou prou, des cas positifs en leur sein, affirment nos confrères arabophones.
Seuls quatre clubs de première division demeurent jusqu’ici indemnes. Il s’agit du FUS de Rabat, du Raja de Casablanca, du Hassania d’Agadir et du Mouloudia d’Oujda. La maladie fait encore plus de ravages dans les divisions inférieures et la deuxième division plus précisément. Al Akhbar ajoute que les équipes féminines sont les plus touchées sur ce palier.

La Botola suspendue ?
D’ailleurs depuis quelques jours, des rumeurs circulent concernant un éventuel arrêt de la Botola D1 et D2 après cette flambée des contaminations au sein des clubs et la confusion que connaît le calendrier.
Contactée par la rédaction de Le360 Sport, une source au sein de la Fédération royale marocaine de football (Frmf) a catégoriquement démenti cette hypothèse. En effet, l’instance se dit prête à assurer la Botola jusqu’au bout, même si la date de la fin de saison, fixée au 13 septembre, est repoussée, car une suspension serait lourde de conséquences sur le secteur.
Conscient du caractère spécifique et sans précédent de cette conjoncture, le patron de la Frmf, Faouzi Lekjaâ, insiste sur le respect du protocole sanitaire mis en place et des consignes des plus hautes autorités de l’Etat. En clair, la Botola aura son champion 2019-2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here