PARTAGER

Le président de la Fédération algérienne de football, Zetchi, après avoir bouclé les dossiers de la Dtn et mis en marche le processus d’installation du nouveau staff technique (voir encadré), s’est penché sur le dossier du contrat du désormais ancien sélectionneur Lucas Alcaraz.
L’Espagnol avait signé un contrat allant jusqu’à la Can 2019, et comme la Caf a changé les dates du tournoi de janvier à juin, le contrat a été automatiquement prolongé. Comme son salaire est de 60 000 euros, la Fédération doit à ce technicien la somme de 1,26 million d’euros si Alcaraz décide d’exiger l’intégralité de son argent. L’annonce de la fin de mission de l’ancien entraîneur de Grenade inclue un dédommagement, mais la Fédé ne l’entend pas de cette oreille. Elle compte ainsi négocier pour mettre fin à l’amiable à cette courte collaboration.
Certes Zetchi est prêt à payer le prix fort, mais seulement s’il le faut, car le patron de la Fédération, en étroite collaboration avec sa commission juridique, a pris le soin d’étudier le contrat et pense avoir quelques points qui jouent en faveur de la Fédé. Une source proche de l’instance fédérale nous a révélé hier que le contrat qui devrait être résilié d’ici jeudi ne devrait pas coûter très cher.
«Cela sera beaucoup moins que 50% de ce que la Fédé lui doit», nous a-t-on fait savoir. Par ailleurs, nous avons appris que Alcaraz aurait refusé une première offre de Zetchi. On parle de 500 000 euros (soit plus de 327 millions Cfa).
La Fédération se donne donc 72h pour régler définitivement ce dossier. Il faut dire que les conditions ne jouent pas en faveur de Alcaraz. Certes il pourrait avec son agent jouer les durs mais ils seront obligés d’accepter le deal que Zetchi leur proposera, à savoir toucher quelques mois. Surtout si on sait que la procédure souvent très longue et lente au niveau de la Fifa lorsqu’il s’agit de tels litiges n’arrange pas l’affaire de Lucas et de ses adjoints. D’où la solution à l’amiable que va proposer la Fédération et qui devrait aboutir.

Algérie  : Rabah Madjer, c’est pour jeudi ?
En quête d’un successeur au sélectionneur Lucas Alcaraz, qui n’a pas encore été officiellement limogé, la Fédération algérienne de football est partie pour jeter son dévolu sur l’ancienne gloire Rabah Madjer. En marge d’un événement publicitaire, l’intéressé a lui-même annoncé la tenue d’une conférence de presse jeudi qui devrait mettre un terme au faux suspense. Le contrat du technicien de 58 ans devrait même être signé dès ce mercredi, la présentation aux médias intervenant le lendemain. Le trio Madjer-Ighil-Menad devrait donc être confirmé ce jeudi comme nouveau staff technique des Fennecs.
Avec Competition.dz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here