PARTAGER

Une rumeur avait annoncé la mise à l’écart du coach des Fennecs, George Leekens, remplacé sur le banc par son adjoint, Madjid Bougherra. Le technicien belge a apporté un démenti hier en conférence de presse d’avant-match par rapport à son avenir. «Si un entraîneur ne croit plus en sa mission, alors il est l’heure pour lui de se retirer. Person­nellement, je suis concentré sur ma mission d’entraîneur des Fennecs à 200%», a-t-il souligné. Avant de poursuivre : «Beaucoup de travail nous attend pour retrouver notre efficacité et la sélection algérienne va retrouver son statut.»
Sur le match contre le Sénégal, le coach des Fennecs a indiqué que son équipe allait se donner à fond afin de se qualifier pour les quarts de finale de la Can. «On essaie de gérer la déception du dernier match, mettre ça de côté et recharger nos batteries pour ce match contre le Sénégal. Moi j’ai dit que c’est une bonne équipe et il y a une chance pour se qualifier, mais cela ne dépend pas seulement de nous. Et quand il y a une chance il faut la prendre ; on va tout faire pour nous-mêmes, notre honneur, notre pays» a-t-il dit.

M’bolhi, Bensebaini et Soudani déclarés forfait
Notons que trois joueurs algériens manqueront à l’appel ce lundi face au Sénégal. Il s’agit du gardien de but M’bolhi, du défenseur Bensebaini, et de l’attaquant Soudani. Les trois joueurs en question sont blessés et ne seront pas en mesure de participer à ladite rencontre.

Président de la Fédé algérienne : Raouraoua «porté disparu»

C’est aujourd’hui une information sûre. Raouraoua ne se trouve pas à Franceville, encore moins en terre gabonaise. Le jour du match contre la Tuni­sie, le président de la Fédé algérienne, évoquant des problèmes de santé, a quitté Fran­ceville pour prendre le vol de nuit Libre­ville-Paris. Et c’est de la capitale gabonaise qu’il assiste, la mort dans l’âme, à la débâcle (1-2) de ses protégés. Quand il décolle jeudi nuit à bord du vol AF 977 vers les environs de minuit, le président de la Fédé est plus préoccupé par son état de santé qui nécessite une batterie de tests dès son arrivée tôt le matin à Paris.
Jamais depuis qu’il est à la tête de la Fédé, Mohamed Raou­raoua n’a abandonné son équipe. Son absence pour le match Sénégal-Algérie de ce lundi est donc un événement en soi.
Avec Lebuteur et Competition.dz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here