PARTAGER

Ce jeudi, la Fédération algérienne (Faf) a annoncé la nomination de l’Espagnol, Lucas Alcaraz, au poste de sélectionneur des Fennecs. Il s’agit d’une surprise alors que Aitor Karanka puis Joaquín Caparrós faisaient figure de favoris.

Un air de déjà-vu. Pour la troisième fois en moins d’un an, la Fédération algérienne (Faf) a désigné un nouveau sélectionneur ce jeudi. Sauf qu’après les échecs Milovan Rajevac, auteur d’un départ raté dans les éliminatoires du Mondial 2018, et Georges Leekens, incapable d’empêcher le fiasco à la Can 2017, les Fennecs espèrent avoir visé juste en misant sur l’Espagnol Lucas Alcaraz pour redresser les Verts. «La Fédération algérienne de football vient d’engager M. Lucas Alcaraz (50 ans) comme nouveau sélectionneur national. Le nouveau sélectionneur de l’Equipe nationale prendra ses fonctions dans les prochains jours», indique la Faf sur son site internet avec une photo de l’heureux élu posant aux côtés du nouveau président de l’instance, Kheireddine Zetchi.

Un profil à la Gourcuff ?
Alors que ses compatriotes Aitor Karanka dans un premier temps puis Joaquín Caparrós par la suite semblaient tenir la corde, la nomination de l’ex-coach de Grenade, tout juste limogé par le club andalou, constitue une surprise. Même si son manque d’expérience hors d’Espagne (qui se résume à une pige à l’Aris Salonique en Grèce) constitue un handicap, l’intéressé a l’avantage d’avoir déjà dirigé certains internationaux comme Yacine Brahimi à Grenade.
Surtout, il est présenté comme un théoricien du football, avec un profil un peu similaire à celui de l’ex-sélectionneur, Christian Gourcuff. Suffisant pour relancer les 8es de finaliste du Mon­dial 2014 ? Après 2 journées, les Verts occupent la dernière place de leur groupe éliminatoire de l’édition 2018 avec un seul petit point, à 5 longueurs du leader nigérian et de la qualification…
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here