PARTAGER

Parce qu’elles sont prises en charge par leur mari, les femmes algériennes qui ont un travail doivent céder leur salaire au Trésor public afin d’aider ce dernier à dépasser la crise. Telle est la proposition d’une ministre chargée de défendre les droits des femmes. «Nous, les femmes cadres, avons des maris qui subviennent à nos besoins. Nous pouvons aider notre pays qui a assuré notre éducation et nous a donné la chance de faire carrière. Lui céder la totalité de nos salaires serait la moindre des choses», a déclaré Mounia Meslem, la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition féminine, à la chaîne El Bilad TV, le plus sérieusement du monde, ce mercredi 30 novembre.
Une suggestion étonnante de la part d’une ministre censée défendre les femmes et, de surcroît, avocate de carrière. Les réseaux sociaux ont vivement réagi.
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here