PARTAGER

C’est un Aliou Cissé fou de joie qui a fait face à la presse après le match. Heureux d’avoir surtout tenu promesse en hissant le Sénégal en finale d’une Can, 17 ans après.

La qualification en finale
«Une fierté ! Cela fait 17 ans qu’on n’était pas arrivé à ce niveau-là. Je crois que c’est à force de persévérance, de travail. C’est un travail que nous avons commencé il y a 5 ans. Je les félicite tous.»

Les penaltys ratés, la Var…
«C’est cela le charme du football. Vous ne maitrisez rien du tout à un moment donné. Il ne s’agit plus de tactique, de technique. Ce sont des hommes, des humains qui sont à un moment donné sur le terrain. Ce match d’aujourd’hui a été incroyable. C’est à l’image du football africain. Pour revenir sur le match, je crois qu’en première période, on méritait de marquer. On s’est créé quatre à cinq occasions. En début de deuxième mi-temps, ils ont pu entrer mieux que nous dans le match. IIs auraient pu marquer. D’ailleurs ils ont eu ce penalty raté. Le match a été indécis jusqu’à la fin. C’est aussi cela le charme du football.»

Suspension de Koulibaly
«J’avais dit à mes joueurs lorsque j’ai pris l’équipe en 2015 que mon objectif, c’était de les amener à la Coupe du monde et en finale de Can. Justement, c’est ce que j’avais dit à Koulibaly pour le faire venir. Malheu­reusement, il a pris ce second carton au mauvais moment et ne sera pas là pour la finale. Je profite de l’occasion pour féliciter Kalidou. Malheu­reusement, il n’a pas eu la même chance que moi, c’est-à-dire de jouer une finale de Can.»

Vos pensées au coup de sifflet final
«La première pensée, bien sûr, c’est la famille. Mes enfants que je ne vois pas tout le temps. Ma mère, mon père, mes amis, ils se reconnaitront, qui ont toujours été là pour m’encourager. Les Sénégalais aussi, des gens que je ne connais pas et qui prient pour moi, pour tout le Sénégal. On leur dédie cette victoire.»

La finale contre l’Algérie
«Cette finale, c’est la finale du Peuple sénégalais. Qu’ils se remobilisent encore plus et prient pour cette équipe. On n’est pas loin, mais le plus dur arrive. Je voudrais aussi avoir une pensée pour tous les joueurs qui étaient avec moi depuis 2015 et qui ne sont pas là. Ce résultat est celui de l’ensemble des joueurs avec qui j’ai travaillé pendant ces dernières années avec des hauts et des bas.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here