PARTAGER

Aliou Sall s’est déclaré soulagé après avoir donné sa version des faits sur l’affaire née du reportage : «Sénégal : un scandale à 10 milliards de dollars» lancé par la Bbc. L’ancien Directeur général de la Caisse de dépôt et de consignation (Cdc) a été entendu hier par les enquêteurs de la Brigade des affaires générales (Bag).

Son audition par la Brigade des affaires générales (Bag) était très attendue. Aliou Sall a été entendu hier par des éléments de ce démembrement de la Division des investigations criminelles (Dic), logé au Palais de justice de Dakar. En effet, arrivé après 9 heures passées, le maire de la ville de Guédiawaye est sorti des locaux quelques minutes avant 20 heures. C’est dire que l’attente fut longue pour ses partisans, qui ont effectué le déplacement pour lui manifester leur soutien.
Pas étonnant que la mobilisation ait été faible. Mais l’ancien Directeur général de la Caisse de dépôt et de consignation (Cdc) a tenu à remercier ses partisans. «Je suis vraiment très ému. J’ai fait exprès d’arriver à 9h 30 alors que j’étais convoqué à 10 heures. C’était pour leur épargner le fait de devoir rester et de m’attendre. Pour rien au monde, je ne lâcherai Guédiawaye et je ne lâcherai ces Sénégalais qui m’ont exprimé leur solidarité et qui aujourd’hui encore ont tout bravé, ont accepté même de ne pas suivre le match du Sénégal contre le Bénin, juste pour m’attendre et voir si j’allais bien. Je leur confirme que je vais très bien. Je suis très soulagé d’avoir eu l’opportunité de parler aux autorités judiciaires. Et je suis désolé pour mes confrères de la presse, tous les scoops que j’avais, je les ai donnés à la police. Donc il n’y a plus de scoop», a-t-il déclaré.
Les souteneurs ont été surpris par l’arrivée de leur leader au Tribunal. Ils l’attendaient à la porte principale. Mais c’est par une porte dérobée située du côté de Rebeuss que Aliou Sall a fait son entrée. Une occasion ratée, mais rattrapée plus tard par les partisans. Ces derniers ont acclamé leur maire, qui était de tout blanc vêtu à sa sortie.
Après la diffusion du reportage de la Bbc intitulé, «Sénégal : un scandale à 10 milliards de dollars», les autorités avaient ouvert une information judiciaire. Le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, avait au cours d’une conférence de presse, fait un appel à témoins. Depuis, plusieurs personnalités, dont l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, ont répondu à l’appel. Hier, c’était le tour de Aliou Sall, celui par qui le scandale est arrivé dans la maison Sall. Et dans les jours à venir, certainement d’autres personnalités apporteront aux enquêteurs des éléments en leur possession concernant cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here