PARTAGER
Aliou Sall, président de l’Ams.

Aliou Sall organise sa riposte. Accusé d’avoir touché des pots-de-vin sur l’attribution des contrats d’exploration des blocs de Cayar et Saint Louis offshore, le frère du président de la République identifie ses « ennemis ». Qui sont  » proches du président de la République ».

Lors d’une rencontre avec des militants en présence de L’Observateur, le maire de Guédiawaye a déclaré que «depuis que cette affaire est mise à jour, mes adversaires politiques, voire mes ennemis qui sont dans notre parti et très proches même du président de la République au Palais ont payé des opposants pour me détruire».

Pour l’heure, l’ancien directeur général de la Caisse des dépôts et consignations est occupé à laver son honneur mais promet-il «je veux dire à ces adversaires qui sont dans le parti et qui sont très proches du président que je n’ai pas encore leur temps. Le moment venu, je leur ferai face». Avant d’ajouter :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here