PARTAGER

Aliou Sall considère toujours Aminata Touré comme sa «camarade» de parti. Il estime cependant, de façon générale, que ce n’est pas parce qu’on n’occupe plus des responsabilités qu’on doit être frustré. Le maire de Guédiawaye ne digère pas par ailleurs ce «délit de parenté» dont il souffre parce qu’il est le frère du président de la République.

Mimi Touré a déclaré que le Président Macky Sall effectue son dernier mandat. Et vendredi, emedia.sn a annoncé l’envoi d’une mission de l’Inspection générale d’Etat pour vérifier sa gestion au Conseil économique, social et environnement (Cese). «Je ne commente pas sa sortie. Je ne vais pas parler d’elle dans cette émission», a d’emblée dit Aliou Sall hier au Grand jury de la Rfm. Mais le maire de Guédiawaye en parlera pourtant autrement. «Je considère que Aminata Touré est encore une camarade. Vous avez en face de vous un chômeur, Aliou Sall, qui est cadre de ce parti, membre du secrétariat national qui n’est pas à une position bien déterminée suite à sa démission de la direction générale de la Caisse des dépôts et consignations. Est-ce que je dois dire, moi Aliou Sall, parce que je ne suis pas directeur ni ministre ni président d’institution, je suis frustré. Non, en politique, il faut qu’on accepte aussi de militer et même d’avoir de la légitimité sans forcément avoir une responsabilité à un certain moment. Surtout quand on a eu à occuper des fonctions importantes dans ce pays. Je connais quand même un peu Aminata Touré. Je sais que ce ne sont pas des questions de poste qui l’intéressent à ce point», a dit le responsable de l’Apr. Aliou Sall trouve l’explication au comportement de l’ex-présidente du Cese ailleurs. «Peut-être qu’elle a des idées qui peuvent être contraires à celles de la majorité ou de notre parti, mais ce n’est pas encore arrivé à un niveau d’antagonisme qui mérite que je vienne ici pour en parler», a-t-il souligné.

«Ce délit de parenté me fait mal»
Le frère cadet de Macky Sall se dit plus «frustré» par le fait qu’on le considère comme «une sorte de paria pour la République» que par le fait de ne pas occuper un poste. Il dit : «Cela me fait mal et je ne le cache pas. Qu’on dise oui, Aliou Sall est le frère du Président, donc il ne doit pas être ceci ou cela, c’est un délit de parenté et je ne serai jamais d’accord avec ça.» Le président de l’Association des maires du Sénégal Ams) a encore défendu la suppression de la ville annoncée par le ministre en charge des Collectivités territoriales. Le cas échéant comme Dakar, Pikine, Rufisque, Thiès, Guédiawaye dont il est le maire deviendra un département collectivité territoriale. Pour lui, l’arrivée éventuelle de Gakou leur ouvrira «un boulevard politique» pour gagner Gué­diawaye. S’il admet que le leader du Grand parti est, en tant que chef de parti comme Macky Sall, leur «patron», M. Sall précise qu’il est, en revanche, son chef à Guédiawaye. «Il va devoir me verser ses troupes pour que je puisse les gérer pour son compte», a dit M. Sall. Il trouve que cela n’aurait pas de sens politique que Gakou lui dispute le futur Conseil départemental. «J’espère d’ailleurs qu’il va être dans notre coalition et, comme il l’a fait en 2014. Il va contribuer à notre victoire à Guédiawaye comme ailleurs», a-t-il ajouté.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here