PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Commerce...

En marge de la cérémonie de «retour politique» de Lassana Cissé, ancien responsable politique de l’Afp à Thiès, le ministre du Commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, par ailleurs responsable communal de l’Afp à Thiès, s’est prononcé sur l’impact des récentes découvertes de pétrole et de gaz sur les côtes de Kayar, dans la région de Thiès. Et c’est pour demander aux élus locaux, décideurs, leaders d’opinion et religieux «de se lever comme un seul homme et de travailler afin que les potentialités économiques dont dispose cette cité soient utilisées à bon escient pour son émergence», car reste-t-il d’avis que «Thiès ne doit être l’otage de personne. Kayar offshore profond fait partie des zones où il y a eu des découvertes de gaz et de pétrole. Nous devons réfléchir de manière concertée sur ces ressources gazières et pétrolières pour la promotion du développement de notre cité. Ne serait-ce que sur le plan géographique et physique, cette région doit avoir un réceptacle d’infrastructures, de services, notamment de centres de formation aux métiers du pétrole et du gaz». Il ajoute : «Nous devons travailler au niveau de Thiès pour la promotion des services au niveau de l’aéroport, car cette cité doit être un pôle de promotion de services ultra sophistiqués dans le développement des aéroports parce que c’est un aéroport extrêmement important qui est en train d’être développé». Idem dans l’exploitation des autoroutes et des centres commerciaux. Ainsi, le ministre du Commerce de demander aux élus de Thiès qui sont «les porteurs de voix des populations de prendre leurs responsabilités. La Cité du Rail ne doit pas rester en rade dans ce développement du Sénégal. C’est la première région minière du Sénégal. Elle doit prendre son destin en main, car Thiès ce sont les phosphates, l’attapulgite, le gaz et le pétrole avec l’offshore de Kayar, ce sont les Industrie chimiques du Sénégal. Thiès doit prendre ses responsabilités pour allier la politique et l’action de développement».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here