PARTAGER

Comme l’opposition, les partis membres de la coalition présidentielle distribuent les mandats de discussion pour des alliances. Après And jëf/Pads Authentique, c’est le Parti de l’indépendance et du travail (Pit) qui donne son feu vert à son bureau politique pour «explorer toutes les possibilités d’alliance avec les partenaires de Benno bokk yaakaar». Mais cette alliance doit se conformer, selon le secrétaire général de ce parti, Samba Sy, et ses camarades, «scrupuleusement, au res­pect des intérêts du parti et au maintien du cap déjà pris vers plus de justice sociale, davantage de transparence, de lutte contre l’impunité et l’accaparement indu de ressources nationales».
Dans un communiqué, le Pit s’est aussi prononcé sur la situation en Gambie à 24 heures de l’investiture de Adama Barrow. Au moment où tout le monde craint un lendemain incertain, le Pit appelle à la «vigilance et à la lucidité», soulignant que Yahya Jammeh doit «nécessairement céder le pouvoir». Mais la solution militaire pour déloger Jam­meh n’enchante pas cet allié de l’Apr. «La Cedeao et la Com­munauté internationale doivent aider le peuple gambien à l’y con­traindre sans pour autant que la sous-région ne soit précipitée dans des convulsions ruineuses pour les populations de nos différents pays», préconise-t-on.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here