PARTAGER

En accordant au rappeur Ngaka Blindé et à l’étudiant Khadim Thiam la liberté provisoire il y a deux semaines, tout plaidait pour leur liberté totale. Hier, le Tribunal correctionnel a rendu sa décision en relaxant les prévenus des chefs qui leur étaient reprochés. Ils peuvent maintenant vaquer tranquillement à leurs occupations et reprendre leurs activités. Mais les parents et les fans demandent qu’ils soient indemnisés pour tout le temps qu’ils ont passé en prison.
Les prévenus étaient poursuivis pour contrefaçon, falsification et altération des signes monétaires.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here