PARTAGER

Un député du Pds a interpellé hier le ministre de l’Intérieur sur l’exil de Karim Wade. Pour Aly Ngouille Ndiaye, il n’a qu’à poser la question à Me Madické Niang.

«Karim Wade est-il parti en exil ?», a demandé hier un député du Pds au ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique. Aly Ngouille Ndiaye a renvoyé le libéral à l’ancien président du groupe Liberté et démocratie. «Il faut demander à Madické Niang parce que lorsqu’il (Karim) partait, je n’étais pas au courant», a-t-il répondu lors du vote du budget de son département. Toujours sur la question relative au candidat du Parti démocratique sénégalais, le ministre a laissé entendre qu’il ne dispose pas de sa carte d’électeur, et que, par conséquent, il ne peut pas la donner. Sur un autre point, Marie Sow Ndiaye du Pds a porté la voix de ses collègues de l’opposition sur la nomination d’une personnalité «neutre et consensuelle» pour l’organisation de l’élection présidentielle du 24 février prochain. «Le Président Macky Sall n’a pas le droit de faire moins que ses prédécesseurs. Vous pouvez rester ministre de l’Intérieur. Mais, pour l’amour de Dieu, il faut céder l’organisation des élections à une personnalité neutre. Vous avez mieux à faire que d’organiser des élections. Vous avez remarqué un niveau élevé de l’insécurité dans ce pays, surtout dans la banlieue», martèle la députée libérale. Et la réponse de Aly Ngouille Ndiaye est sans équivoque : «Je vais gérer les deux.»
Par ailleurs, sur la requête de Mamadou Diop Decroix et Cie pour l’accès au fichier électoral, le ministre est allé dans le sens du directeur de l’Automatisation des fichiers, Ibrahima Diallo. «Je ne peux pas mettre le fichier à la disposition des candidats à la candidature pour des raisons de sécurité et de protection de données personnelles. Le fichier ne sera remis qu’aux candidats qui seront connus au plus tôt le 19 janvier 2019», insiste-t-il.
Aly Ngouille Ndiaye a aussi fait le point sur la situation de la distribution des cartes d’électeur. «Sur les cartes issues de la refonte en 2017, nous avons distribué plus de 97% et sur pratiquement 386 mille cartes qui ont été déjà éditées et mises à la disposition des centres de distribution, nous avons distribué plus de 124 mille. Pour le moment, ça se passe bien mais globalement, il reste à peu près 460 mille cartes au niveau des centres de distribution», résume-t-il.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here