PARTAGER
Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’intérieur.

Alors que près de l’ensemble de l’opposition s’en prend à son ministre de l’Intérieur, qui n’a pas caché sa volonté de favoriser les personnes susceptibles d’assurer la réélection de son champion, le Président Macky Sall a trouvé le moyen de lui adresser, en plein Conseil des ministres, ses vives félicitations. Provocation ou pied-de-nez ?

C’est une réponse indirecte à l’opposition qui réclame la démission du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, après sa sortie controversée sur la Présidentielle de 2019. Analysant les conclusions du Cadre de concertation sur le processus électoral, hier en Conseil des ministres, le président de la République a adressé ses «félicitations» à son ministre ainsi que «toutes les parties prenantes à cette concertation». En exprimant sa satisfaction, Macky Sall minimise ainsi les désaccords qui ont découlé de ces échanges boycottés par l’opposition dite «significative» (2 points d’accords sur 8).
Au-delà, le chef de l’Etat a salué le rapport de l’audit des experts internationaux sur le fichier électoral jugé «fiable» à 98%. A cet effet, le Président Sall a indiqué que «pour une prise en charge hardie des conclusions dudit rapport, les dispositions juridiques appropriées seront soumises très prochainement à l’examen du Conseil des ministres et à l’Assemblée nationale».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here