PARTAGER

«Nous étions en réunion de coordination pour dégager les stratégies à adopter pour sensibiliser les jeunes à aller s’inscrire sur les listes, quand le cortège de Khalifa Sall a laissé la route principale pour entrer dans notre quartier général. Ils ont senti que leur manifestation n’a pas drainé du monde. Se sentant frustrés, ils ont voulu faire le buzz en s’attaquant aux jeunes du ministre. Ils font dans la victimisation. Nous avons juste répondu à leur provocation. Cependant, Barthélémy Dias a encore dégainé un fusil et menacé de nous tuer comme des mouches et repartir sur Dakar. C’est un habitué des faits. Informé de la situation, le ministre nous a tout de suite ordonné de ne pas s’attaquer à eux quoi qu’ils puissent faire. Nous regrettons ce qui s’est passé car, de notre côté aussi, il y a eu des blessés, et c’est regrettable.»
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here