PARTAGER

Alors qu’il va s’occuper des Forces armées, Me Sidiki Kaba a passé hier le témoin à Amadou Ba, qui va diriger le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Les deux hommes ont remercié le chef de l’Etat qui leur a renouvelé sa con­fiance en leur confiant ces ministères de souveraineté.

Amadou Ba, qui quitte Peytavin, a installé officiellement ses quartiers à la Place de l’Indépendance, cœur de la diplomatie sénégalaise. Me Sidiki Kaba a passé hier le témoin au nouveau ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, qui était jusque-là au département de l’Economie, des finances et du plan. La cérémonie de passation de services a permis à Me Kaba de féliciter son successeur et remercier Macky Sall d’avoir bien voulu lui renouveler sa confiance en le nommant aux Forces armées. Une nouvelle expérience qu’il va capitaliser. «C’est le troisième département successif que je vais occuper après avoir été nommé Garde des sceaux, ministre de la Justice et ministre des Affaires étrangères», s’est réjoui Sidiki Kaba. Pour lui, il s’agit là d’une marque de confiance que je «veux mériter». «Aussi voudrais-je m’y consacrer par le travail et par la loyauté», promet-il. A l’en croire, l’ex-argentier de l’Etat va continuer à porter tout haut les fondamentaux de la diplomatie sénégalaise. «Vous aurez l’occasion de pouvoir définir et traduire en actes ce qui qui est la politique étrangère du Sénégal», indique-t-il à Amadou Ba. De la diplomatie du bon voisinage à celle culturelle et économique en passant par la promotion de la paix et de la sécurité, Me Kaba a exhorté son successeur à préserver les succès du Sénégal à travers le monde. «Vous avez une vision transversale de l’ensemble des questions parce qu’étant maître de la rédaction des budgets donc connaissant parfaitement la situation ici. Les hommes et les femmes qui vont vous aider connaissent des difficultés sur le plan de la santé, liées à la question de la scolarité des enfants, au logement, des assurances… mais j’ai l’esprit tranquille parce que vous êtes en charge de la définition d’une grande réforme qui va rendre la dignité à ces soldats de l’Etat qui donnent le meilleur d’eux-mêmes», con­seille l’ex-président de la Fidh.
En écho, le nouveau patron de la diplomatie sénégalaise ne boude pas son plaisir : «Je remercie le président de la République qui m’a fait confiance en me nommant ministre des Affaires étrangères. Mais cette confiance ne date pas de maintenant, en 2013 déjà le 2 septembre, il m’avait nommé ministre de l’Economie et des finances après m’avoir gardé à ses côtés pendant près de 18 mois comme Directeur général des Impôts et domaines.» Il poursuit: «C’est dire que je dois beaucoup au Président Macky Sall pour cette confiance, confiance aussi qu’il a renouvelée en me mettant ministre des Affaires étrangères. Je fais partie de ceux qui ne croient pas à la réussite individuelle, une réussite est collective, l’échec pourrait être individuel, mais la réussite doit être collective», a développé Amadou Ba.
Le nouveau chef de la diplomatie sénégalaise compte sur le personnel de son nouveau département pour mettre en œuvre la vision diplomatique du président de la République. «Il définit la politique de la Nation et le ministre des Affaires étrangères doit faire partie des ministres qui fréquentent le plus le président de la République», se réjouit-il.
Amadou Ba, qui a géré les Finances de 2013 à très récemment, connaît les difficultés auxquelles sont confrontées les ambassades. Il dit : «Je sais que le président de la République croit à la diplomatie du développement. On le fera dans un contexte un peu difficile, mais au moins nous avons la possibilité avec vous d’appréhender les problèmes et de proposer des solutions techniques. Je ne dis pas que toutes les questions vont être réglées, mais au moins elles vont être bien identifiées, des propositions de solution pour ce qui concerne les aspects financiers vont être faites parce que ça ce sont des questions sur lesquelles nous pouvons apporter une valeur ajoutée parce que nous avons géré la contrainte de l’autre côté.»

Amadou Ba remercie la Première dame «Sans Marième Faye Sall, on n’aurait pas eu les résultats que nous avons eus à noter»

«Une circonstance pareille (Ndlr : Passation de services avec Sidiki Kaba) me permet aussi de remercier tous les responsables politiques de Dakar sans exclusive. Mais de remercier d’une manière tout à fait particulière la Première dame. Vous l’avez tous constaté, elle a particulièrement aidé, je n’ai pas eu l’occasion de la remercier publiquement. Je voudrais magnifier cet effort qui nous a permis d’avoir ces résultats. Je suis sûr que sans elle, on n’aurait pas eu les résultats que nous avons eu à noter», a déclaré Amadou Ba à la cérémonie de passation de services avec Me Sidiki Kaba hier.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here