PARTAGER
Aliou Dembourou Sow.

Des jeunes de l’Apr de Vélingara Ferlo ne veulent pas d’une reconduction de Aliou Dembourou Sow aux prochaines Législatives. Ils demandent à la direction de leur parti de ne pas investir le député sortant qui, selon eux, «n’a pas su défendre les intérêts des populations de Ranérou Ferlo».

Tout sauf Aliou Dembourou Sow ! C’est le mot d’ordre de certains jeunes de Ranérou qui se sont donné rendez-vous samedi dans l’arrondissement de Vélingara Ferlo. Ces derniers ne veulent plus que le président du Conseil départemental les représente pour la 13ème législature. Même s’ils réitèrent leur engagement à donner une majorité «confortable» au Président Macky Sall et à le faire réélire «dès le premier tour, en 2019». Dans une résolution rendue publique lors de leur mobilisation, Mor Diallo et Cie préviennent le chef de file de Benno bokk yaakaar sur le choix de leur prochain député. «Depuis 2012, nous n’avons pas critiqué un leader politique local dans le département de Ranérou par discipline et par retenue. Mais aujourd’hui, nous ne voulons plus que ce qui s’est passé lors de la précédente législature se reproduise car le député qui était investi ignore royalement son rôle et sa mission pour le département qui l’a élu. C’est pour cette raison que nous réclamons unanimement qu’il ne soit pas investi à Ranérou au nom de la coalition. Sinon, nous serons obligés d’élire un autre candidat de quelque bord qu’il soit», menacent-ils. Ces jeunes de Vélingara Ferlo soutiennent d’ailleurs que leur localité a été laissée à elle-même. «En plus de notre enclavement, il y a l’absence d’électricité et d’infrastructures», déplorent-ils.

Aliou Dembourou Sow : «C’est un problème politique»
Aliou Dembourou Sow joint par téléphone n’a pas voulu trop s’avancer sur cette sortie des jeunes de Ranérou. Selon lui, il s’agit tout simplement de «problème politique orchestré» par des jeunes qui ne sont pas pour la plupart des militants de l’Apr. Le député note, quant à lui, qu’il n’y avait qu’«un seul forage à Ranérou», alors qu’«avec l’avènement du Président Macky Sall, le département a bénéficié de trente châteaux d’eau».
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here