PARTAGER

Le président de l’Ordre national des pharmaciens est revenu sur la grâce accordée à Amadou Woury Diallo qui les met toujours en rogne. Le trafiquant de médicaments, jugé et condamné à 5 ans d’emprisonnement, a été libéré avant même son procès en appel. Amath Niang dit en avoir discuté avec le président de la République lors de l’audience que le chef d’Etat leur a accordée. «Il a reconnu quand même que quelque part il a été abusé. Je pense que ce sont des choses qui ne vont plus jamais se reproduire. Le gars n’était pas éligible  à la grâce», regrette-t-il. Mais au-delà de cette affaire, l’Ordre national des pharmaciens dit attendre de Macky Sall la mise en œuvre des recommandations et des engagements pris par l’Etat pour protéger davantage ce secteur.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here