PARTAGER

La coordination de la Convergence des cadres de l’Alliance pour la république (Apr) section de Rufisque, exige plus de considération de la part des responsables à leur égard et envers les populations.

Que se passe-t-il à l’Alliance pour la république (Apr), parti au pouvoir ? La réponse mérite d’être posée. Il y a quelques jours, plusieurs femmes du département de Pikine, membres de la mouvance présidentielle, avaient entamé une grève de la faim pour «réclamer» des postes conformément aux «promesses» de leur leader Macky Sall. Voilà qu’une autre grogne se signale du côté du département de Rufisque. En effet, la coordination de la Convergence des cadres républicains de ce département ne peut plus retenir sa colère. «Les cadres du département de Rufisque regrettent l’attitude du parti au plus haut niveau et le manque de considération à l’endroit des populations rufisquoises et des responsables que nous sommes, qui avons joué un rôle déterminant dans la victoire à l’élection présidentielle, avec un beau score de 54% des suffrages ; ce qui a fait sortir la tête de l’eau notre coalition dans la région de Dakar», s’est offusqué le coordonnateur Assane Mansour Mbengue.
Dans un communiqué rendu public hier, ses compagnons et lui estiment que des encouragements et remerciements au­raient pu suffire en signe de reconnaissance. Toutefois, cette sortie devrait être considérée comme une simple mise en garde à leur leader. Car la coordination prépare d’ores et déjà les batailles pour les élections locales initialement prévues au 1er décembre 2019. Elle compte aller à la rencontre des Séné­galais afin de leur expliquer les projets entrepris par le Président et les tenants et aboutissants des questions relatives aux ressources naturelles.
C’est dans cette même optique que Assane Mansour Mbengue et ses camarades sollicitent une audience avec le président de la République, Macky Sall, pour lui présenter leur feuille de route. Par ailleurs, ils ont dénoncé «avec la plus grande fermeté certains agissements de quelques irresponsables visant à saper la quiétude et la stabilité du pays et demandons à la justice de faire toute la lumière sur la question relative au dossier Petro Tim et autres, tout en préservant l’unité et la cohésion nationales».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here