PARTAGER

La famille du basket sénégalais a pourtant répondu présente lors de la 24ème édition de l’Afrobasket féminin, hier au Dakar Arena pour la finale opposant le Sénégal au Nigeria. Six heures avant le coup d’envoi de la finale, les supporters l’avaient envahi. Les premiers fans ont quitté Dakar très tôt dans la matinée pour prendre d’assaut les différents points de ralliement. De Dakar à Thiès, en passant par Mbour, tous les points étaient peuplés de monde. Ces derniers ne voulaient nullement rater un seul instant de la fête du basket africain. Certains ont attendu des heures sous la fine pluie matinale pour disposer d’une place dans le bus chargé de les transporter au Dakar Arena, à une demi-heure de route. Ceux qui ont préféré attendre l’après-midi pour venir au stade, ont finalement eu du mal à trouver, non seulement une place dans les bus, mais également à l’intérieur de la salle qui avait déjà fini d’afficher le plein. Pas une seule place n’était libre à deux heures du coup d’envoi. Alors qu’il y avait un monde fou à l’extérieur. Certains étaient contraints de rentrer, pendant que d’autres sont restés dehors durant tout le match, dans l’espoir de disposer d’une place dans la salle. Une belle semaine gâchée seulement par l’échec de la bande à Astou Traoré, contrainte de se contenter de la médaille d’argent, une fois de plus, comme en 2017, face à cette équipe du Nigeria.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here