PARTAGER

Depuis les premières heures de la matinée, les populations étaient massées le long de la route qui part de l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé où les Lions Indomp­tables seront logés. Vêtus des maillots, casquettes, perruques, chapeaux, écharpes et autres gadgets, les jeunes munis de sifflets, couvercles de marmite et récipients en aluminium, vuvuzela et trompettes chantaient tantôt l’hymne national tantôt d’autres chansons dédiées aux Lions Indomptables et surtout la fameuse chanson L’Egypte et les Pharaons dans la sauce.
Débordant de joie, les jeunes se couchaient sur la route pleuraient, brandissant les photographies des Lions Indomptables, et surtout celles de Nicolas Nkoulou, Fabrice Ondoa, Chris­tian Bassogog et Vincent Abou­bakar, qui sont les artificiers de la victoire des Lions. «Un dispositif supplémentaire de la police, de l’Armée et même de la gendarmerie a été déployé pour pallier certains débordements. Dans des situations comme cel­le-ci, il faut s’attendre à tout et surtout aux morts par piétinement, essoufflement, fatigue, voire déshydratation», a expliqué un commissaire de police qui a requis l’anonymat. Le commissaire de police a fait remarquer que malgré la coupure de courant la nuit, l’aéroport n’a pas désempli, beaucoup de jeunes y ont passé la nuit, certains ont passé la nuit dans la rue, d’autres encore sont venus des autres villes du pays et il ne faut pas être surpris que les morts de cette victoire se comptent par dizaines dans le pays.
Une fois à Yaoundé, les Lions Indomptables ont été installés dans leur hôtel en attendant de se rendre au Palais présidentiel pour présenter le trophée de la Can au président de la Répu­blique Paul Biya. Il est également prévu que le trophée soit présenté officiellement au stade omnisport Amadou Ahidjo. Ensuite, le trophée fera le tour de la ville de Yaoundé. Le comité d’organisation a prévu 12 voitures jeep, 8 voitures de sécurité, 2 voitures officielles, des escortes motorisées et 3 ambulances.

Après le sacre des Lions Indomptables : Un mort et une dizaine de blessés
La célébration du sacre des Lions Indomptables à l’issue de la Can au Gabon a été entachée au Cameroun ce dimanche par la mort d’un jeune supporter et par une dizaine de blessés, a appris lundi Apa de sources concordantes. Selon des sources sécuritaires, un jeune homme d’une vingtaine d’années, a trouvé la mort au quartier Cité-Sic dans le 5ème arrondissement au terme d’une rixe avec un autre fan des Lions Indomptables. Ivres, les deux jeunes gens s’étaient lancés dans une discussion sur le choix des joueurs, avant d’en venir aux mains. Ils se sont alors donné des coups de poignard et l’un d’eux sérieusement atteint est mort durant son évacuation à l’hô­pital, ont indiqué des té­moins. Des sources hospitalières annonçaient avoir reçu une dizaine de blessés. Heureu­se­ment, soulignent-elles, leur pronostic vital n’est pas engagé.
Avec Pana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here