PARTAGER

C’était l’émoi et la consternation ce samedi au quartier Château d’eau de Mbour après la chute de Bombardier devant Eumeu Sène. Une défaite qui lui a occasionné la perte de la couronne de Roi des Arènes.
Au domicile de Serigne Ousmane Dia, ses supporters ne pouvaient plus se retenir ; ils ont pleuré à chaudes larmes après la défaite de leur idole.
Mais malgré ce revers, les supporters ont été dignes dans la défaite. Ils ont ainsi tenu à réserver à Bombardier un accueil chaleureux. Dans la cour de la maison, ses sœurs, d’autres membres de la famille et des voisins très proches avaient le visage triste à cause de cette défaite inattendue.

«Tout le monde était contre Bombardier»
C’est le cas de ce supporter qui ne digère toujours pas. «Je n’en crois pas mes yeux. Bombardier est plus fort que Eumeu Sène. Il a bien lutté mais vous savez : presque tout le monde était contre lui. Maintenant qu’il n’est plus le Roi des Arènes, ils doivent tous être contents.»
Plus loin, dans la véranda, se tient la maman de Bombardier. Le regard hagard, elle cherche à consoler les proches de la famille. «Je remercie le Bon Dieu. Ce sont mes deux fils qui luttaient et la chance a souri à Eumeu Sène. J’accepte la volonté divine», a déclaré la maman de Bombardier.
Cette dernière, qui a vécu cette épreuve dans la dignité, a avoué qu’elle n’a jamais suivi les combats de son fils. Elle a tenu à féliciter le nouveau Roi des Arènes. «Je souhaite à Eumeu que cette victoire lui engendre d’autres succès et je demande à Bombar­dier de le féliciter également car ce sont deux Sénégalais et le titre de Roi des Arènes ne va pas quitter le Sénégal, il restera ici», a-t-elle conseillé.
Venu rejoindre tard dans la nuit du samedi vers 23h le domicile familial, le B52, qui a eu du mal à descendre de sa voiture, a été accueilli par des chants d’encouragements, des klaxons et autres rythmes de la part de ses supporters. Un accueil qui n’a pas manqué de produire ses effets chez Bombardier qui a pleuré comme un enfant.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here